Ukraine: implication russe en Crimée mais pas dans l'est (Poutine)

par euronews-fr

Le président russe s’est longuement exprimé ce jeudi sur la crise ukrainienne, au cours d’une séance de questions-réponses en direct à la télévision.Vladimir Poutine a d’abord accusé les dirigeants à Kiev de mener leur pays “vers le gouffre”. “Ils feraient mieux d’initier un dialogue plutôt que de recourir à la force”, a-t-il laissé entendre.Une fois de plus, le chef du Kremlin a dit vouloir avant tout défendre les droits des populations russophones des régions orientales. Mais il a balayé les accusations des Occidentaux qui estiment que des forces russes sont impliquées dans les derniers événements.“Ce ne sont que des foutaises, a-t-il déclaré. Dans l’est de l’Ukraine, il n’y a pas de troupes russes, il n’y a pas de services spéciaux, il n’y a pas d’instructeurs militaires. Il n’y a que la population locale. La preuve, c’est que les gens ne cachent pas leur visage. C’est d’ailleurs ce que j’ai dit à mes partenaires occidentaux. Ces habitants n’ont nulle part où aller. C’est leur terre. C’est à eux qu’il faut s’adresser, ce sont eux qu’il faut consulter.”Pas d’implication militaire russe dans les régions de l’est. Et pourtant, en Crimée, il y avait bien des troupes russes, ce que Moscou avait toujours nié. Vladimir Poutine l’a reconnu pour la première fois.“Derrière les forces d’auto-défense de Crimée, bien sûr, se trouvaient nos militaires, a-t-il dit. Ils se sont comportés de manière très correcte et professionnelle.”Dans cette émission de près de quatre heures, Vladimir Poutine a déclaré que l’Otan ne lui faisait “pas peur”, et que la Transnistrie devait pouvoir “décider de son propre destin”. Ce petit territoire séparatiste de Moldavie est peuplé d’une majorité de russophones.

 
0 commentaire - Ukraine: implication russe en Crimée mais pas dans l'est (Poutine)
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]