Sénat : François Fillon s'oppose au droit de vote des étrangers

par LCP

François Fillon a estimé jeudi au Sénat que la proposition d'accorder le droit de vote aux étrangers non communautaires aux municipales constituait un "travail de sape d'un des fondements de notre République", évoquant "le risque de communautariser le débat public"."Aucune des raisons avancées ne justifie, à mes yeux, ce travail de sape d'un des fondements de notre République", a déclaré le Premier ministre, qui s'exprimait exceptionnellement en ouverture du débat sur cette proposition hautement symbolique. "C'est prendre le risque de communautariser le débat public", a-t-il ensuite ajouté."La gauche s'engage dans une voie dangereuse avec légèreté. Elle prend le risque de vider la nationalité et la citoyenneté française de leur substance. Et cela au moment précis où notre pays doit faire face aux épreuves de la mondialisation, doit se rassembler autour de ses valeurs et de ses objectifs", a également jugé le Premier ministre.Au préalable, François Fillon avait dit "réprouver" la méthode utilisée, en référence à l'inscription à l'ordre du jour par la nouvelle majorité de gauche du texte qui avait été voté par l'Assemblée nationale en mai 2000, sous le gouvernement de Lionel Jospin. Celui-ci avait alors été bloqué par le Sénat de droite."Je la réprouve car elle crée un brouillage démocratique qui affaiblit la cohérence politique de nos institutions", et le Sénat n'est "certainement pas conçu pour exhumer une proposition de loi vieille de dix ans", a ajouté M. Fillon, qui avait récemment promis de s'opposer "de toutes ses forces" à cette initiative.

 
0 commentaire - Sénat : François Fillon s'oppose au droit de vote des étrangers
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]