Pierre Laurent, à Jean-Luc Mélenchon : «Un accord national, pas un marchandage»

par libezap

«Ce qui a visiblement mis en colère Jean-Luc Mélenchon, c'est qu'il fallait avancer plus vite vers un accord national, et pas un marchandage dans 25 circonscriptions sur 577. Parce que, moi, je veux qu'on gagne les élections législatives. Je veux justement qu'on ne laisse pas les mains libres à Emmanuel Macron pour légiférer par ordonnance.» Si les tractations entre le PCF et La France insoumise n'ont – pour l'heure – pas abouti aux résultats espérés par Pierre Laurent, le sénateur de Paris a plaidé ce jeudi sur France Inter pour une poursuite des négociations. Le but ? Trouver un accord qui permettrait de peser dans les décisions parlementaires : «Il y a un enjeu majeur mais, pour ça, il faut faire rentrer, pas 25 députés de la France insoumise et du Parti communiste : il faut en faire entrer 80, 100, 150.»

 
0 commentaire - Pierre Laurent, à Jean-Luc Mélenchon : «Un accord national, pas un marchandage»
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]