Opposition ou ralliement: quel rôle pour le Parti socialiste après les législatives?

par BFMTV

Quelques minutes après l'élection d'Emmanuel Macron dimanche, Benoît Hamon a appelé à un rassemblement de toutes les gauches: frondeurs, anciens du gouvernement, écologistes mais aussi mélenchonistes. Si l'ancien candidat socialiste à la présidentielle décide d'être un opposant à Emmanuel Macron, d'autres au PS sont plus enclins à une attitude d'ouverture comme Jean-Marie Le Guen, Stéphane Le Foll ou Manuel Valls. Un troisième front, porté par Najat Vallaud-Belkacem, se veut constructif et exigeant vis-à-vis du futur gouvernement. La ministre de l'Éducation a fait savoir qu'elle soutiendrait certaines mesures d'Emmanuel Macron tout en s'opposant à d'autres.

 
0 commentaire - Opposition ou ralliement: quel rôle pour le Parti socialiste après les législatives?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]