Les frondeurs remontés par les dernières positions d'Emmanuel Macron

par ITELE

"La gauche a cru un temps que la France pourrait aller mieux en travaillant moins. C'était des fausses idées" : voici ce qu'a déclaré le ministre de l'Economie devant le Medef à Jouy-en-Josas. Il n'en fallait pas plus pour provoquer une nouvelle levée de boucliers au sein de l'aile gauche du Parti socialiste, dont l'université d'été de La Rochelle démarre ce vendredi.

 
0 commentaire - Les frondeurs remontés par les dernières positions d'Emmanuel Macron
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]