Guerre d’Algérie: la "signification politique" du choix du 19 mars

par BFMTV

Pourquoi la date du 19 mars retenue par François Hollande pour commémorer le cessez-le-feu en Algérie fait-elle polémique ? Marie-Christine Tabet, co-auteure de "Paris Alger une histoire passionnelle", explique que cette "date clivante" est un marqueur pour toutes les franges politiques. "Ça permet à François Hollande d'être sur un terrain de gauche", indique-t-elle. Elle précise que 90% des disparitions sont intervenues après le 19 mars 1962, date des accords d’Evian. "Une partie des Français ne peut pas considérer que c'est la fin de la guerre", ajoute-t-elle. "En période pré-électorale les présidents français vont chercher une sorte d'onction en Algérie", affirme la journaliste. "Ils visent l'idée qu'ils ont des binationaux franco-algériens", estime-t-elle.

 
0 commentaire - Guerre d’Algérie: la "signification politique" du choix du 19 mars
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]