Alstom: Nicolas Sarkozy parle d'un "plan bricolé à la hâte"

par BFMTV

Le gouvernement a confirmé, ce mardi, la commande publique de 15 TGV supplémentaires à l'usine Alstom de Belfort. Christophe Sirugue, le secrétaire d’Etat chargé de l’industrie, a notamment annoncé un investissement de 70 millions d'euros pour "préparer l'avenir". Alors que cette nouvelle a permis de sauver le site qui était en danger, Nicolas Sarkozy a parlé ce mardi au micro de BFMTV d'un "plan bricolé à la hâte qui n'est pas à la hauteur du défi que représente le véritable sauvetage de l'industrie ferroviaire". Pour l'ancien chef d'Etat, "rien n'est résolu. En catastrophe, le gouvernement imagine une commande plus ou moins artificielle qui va repousser les échéances de quelques mois mais qui ne règle pas le problème structurel d'Alstom".

 
1 commentaire - Alstom: Nicolas Sarkozy parle d'un "plan bricolé à la hâte"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]