Alain Juppé: "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir"

par BFMTV

Alain Juppé, invité de Ruth Elkrief ce lundi soir, est revenu sur ses affaires judiciaires, estimant qu'il a été "compris" et "relégitimé à plusieurs reprises" par le peuple français. Le maire LR de Bordeaux a également rappelé que la principale caractéristique de l'Etat de droit est la non-rétroactivité de la loi pénale. "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir" a-t-il conclu. Le 1er janvier 2004, l'ancien Premier ministre avait été condamné par la Cour d'Appel à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.

 
97 commentaires - Alain Juppé: "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir"
  • la principale caractéristique de l'Etat de droit est la non-rétroactivité de la loi pénale. "En matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir" triste futur psdt qu un repris de justice et il a d autre casseroles notamment en 95 sur son appartement meme si l’infraction n’était pas constituée et prescrite je doute aussi de son honneteté moi j ai pas de passé ni avenir et j aurai honte d en avoir on a pas tous la meme morale

  • Il faudrait rappeler à ALAIN JUPPE , le principe de justice suivant , qui vaut pour tout citoyen : tant que l 'on n ' a pas été condamné , on est considéré comme innocent. alors que lorsque l 'on a un casier judiciaire avec une ou plusieurs condamnations pénales , dans un premier temps , on doit faire preuve moralement de discrétion et s'abstenir de tout commentaire malveillant à l 'encontre de quiconque , surtout si les personnes que l 'on vise ont encore un casier judiciaire vierge. et que si son passif ne peut pas l 'affecter lui dans sa perspective d 'avenir , c'est loin d 'être le cas pour tout citoyen lambda auquel cela peut s'avérer problèmatique dans leur quotidien

  • et ce que les journalistes, toujours aussi objectifs, oublient de préciser c'est que dans cette affaire Mr Alain Juppé à payé pour Chirac... Il a tout pris sur lui sans jamais rien dire. Beaucoup de nos politiques actuels feraient bien de s'en inspirer et nos journalistes dans leur grande majorité être un peu plus honnêtes.

    Je suis d'accord avec vous desfois les journalistes en font un peu trop, mais pour le reste, réagissez, recherchez un peu par vous même et ne copier pas ce que certains proches de Juppé disent "il a pris pour les autres". A ce moment là c'est comme un certain Cahuzac qui aurait eu un compte en Suisse pour la campagne de Rocard (ca arrange bien les morts ne parle pas). Pour mon avis perso juste 2 hommes politiques qui a l'époque des faits savaient très bien ce qu'ils faisaient, en plaçant la morale bien, bien........ loin derrière leurs carrières politique.

    C'est vrai que c'est en appel qu'il a écopé de 10 mois de prison avec sursis et 1 an d'inégibilité, car en première instance :
    "Ce vendredi 30 janvier, à 14 h 23, le tribunal correctionnel de Nanterre vient de frapper fort: il condamne Alain Juppé à dix-huit mois de prison avec sursis, assortis d'une peine d'inéligibilité de cinq ans. Ainsi, en sa double qualité de secrétaire général du RPR et d'adjoint aux Finances à la mairie de Paris, Juppé est reconnu coupable d'avoir employé, pour son parti, sept permanents censés travailler à la ville de Paris. En droit, cela porte un nom: prise illégale d'intérêt. Pourquoi cette inéligibilité de cinq ans? Simplement parce que la loi du 19 janvier 1995 - votée sous le gouvernement Balladur, alors que Juppé était ministre - stipule que tout élu condamné pour prise illégale d'intérêt se voit automatiquement radié des listes électorales pendant cinq ans. Une peine qui, selon l'article L.O. 130 du code électoral, est automatiquement doublée: dix ans." (source l'express, 02/02/2004)
    Donc logiquement il aurait du écopé d'au moins 10 ans d'inegibilité, alors qu'il a été condamné a 1 an avec sursis et 10 mois d'inégibilité, quasi rien (les magouilles ont encore de beaux jours)
    Pour moi toutes personnes ayant eu condamnation en plus dans ces affaires ci dessus en rapport avec leurs fonctions ne devra pas avoir le droit de se présenter devant le suffrage universel, on demande bien le casier judiciaire pour entrée dans certaines fonctions de l'état (police, gendarmes, pompiers.....)
    Juppé s'en sort mieux que Sarkozy, car il a tout simplement réussi a se faire oublier (2/3 ans au Canada), puis revient tranquillement (maire de Bordeaux, un peu de ministère des affaires étrangères et europénnes, ou il a d'ailleurs plaidé pour l'intervention en Lybie, car ca on ne s'en souvient plus trop et il en parle pas trop non plus) Et sa politique en tant que 1er ministre, qui se souvient qui a le temps de faire des recherches ?

    Bonne journée

    petit erreur sur mon commentaire ci dessus de ma part (mea culpa) dans ma phrase :
    donc logiquement il aurait du écoper d'au moins 10 ans d'inégibilité, alors qu'il a été condamné 1 an d'inégibilité et 10 mois de prison avec sursis, mais je pense que vous aviez compris car je répète ce qui était au dessus
    bonne journée a vous

  • Pourquoi cette phrase ne devrait pas plaire à Sarkozy ?? Se sentirait-il visé ?? Il crie haut et fort qu'il n'est au courant de rien, qu'il n'a rien fait, qu'il est innocent, donc acte !!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]