Vel d'Hiv: Clémentine Autain juge "étrange" l'invitation de Netanyahu

Vel d'Hiv: Clémentine Autain juge

La députée Clémentine Autain (La France insoumise), le 23 février 2017 dans les studios de France 2 à Saint-Cloud, à l'ouest de Paris

A lire aussi

AFP, publié le lundi 17 juillet 2017 à 13h06

La députée Clémentine Autain (La France insoumise) a qualifié lundi d'"étrange" l'invitation de Benjamin Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, jugeant qu'elle n'était "pas de nature à clarifier la position de la France" dans le conflit israélo-palestinien.

"Benjamin Netanyahu est un homme de droite et d'extrême droite. C'est un homme qui met en place une stratégie de colonisation renforcée et qui n'est certainement pas l'homme qui permettra d'aboutir à un accord de paix dans cette région", a déclaré sur RFI Clémentine Autain, élue de Seine-Saint-Denis, qui trouve cette visite "particulièrement étrange" et "pas de nature à clarifier la position de la France".

Emmanuel Macron a invité dimanche le Premier ministre israélien à la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, avant de le recevoir chaleureusement à l'Élysée.

Clémentine Autain a également trouvé "curieuse" la venue du président des États-Unis Donald Trump pour les festivités du 14 juillet à Paris. "Qu'Emmanuel Macron souhaite discuter avec Donald Trump, bien évidemment, comme avec Poutine, comme avec tout le monde, mais il pose des actes symboliques qui ne sont pas de nature à faire vivre la paix, la justice sociale. Je ne crois pas que ce soit des interlocuteurs privilégiés", a-t-elle dit.

Depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron a reçu successivement Vladimir Poutine à Versailles le 30 mai, Donald Trump, invité d'honneur du défilé du 14 juillet, et Benjamin Netanyahu pour la commémoration de la Rafle du Vel d'Hiv.

al/frd/it

 
71 commentaires - Vel d'Hiv: Clémentine Autain juge "étrange" l'invitation de Netanyahu
  • Etant donné que cette partie de l'histoire ne concerne qu'une catégorie de français sous le joug nazi, la France n'est pas responsable de ces horribles méfaits, et ne représente pas ces individus dont beaucoup ont été jugés. Il ne faut pas oublier la résistance qui a fait quand du bon travail en combattant l'ennemi. Je ne suis pas Macron donc.

  • ce n'est pas elle qui détermine la politique diplomatique de la France
    Comme on le répète souvent on ne peut pas ne parler qu'avec ses amis
    si l'on veut faire avancer les choses ils faut aussi se tourner vers ceux
    avec qui on est en déssaccord plus ou moins profond
    Sinon pourquoi recevoir Trump, ou Poutine?

  • Elle aurait préféré une invitation pour son ami Tarik Ramadan et des places pour les "indigènes de la république" avec sa collègue Obono

  • comme son maitre le MELANCHON je crois

  • Chère Clémentine, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a! Trump à Paris? Ce n'est pas M. Trump, mais le Président des USA pour le centenaire de l'entrée en Guerre des Etats Unis. Netanyahou? c'est le chef d'Etat d'Israël dont la présence à la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv est normale. Cela dit, ni M. Trump, ni M. Netanyahou ne sont ma tasse de thé et leur politique me hérisse.
    Mais, le temps d'un souvenir, on peut en faire abstraction.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]