Valls au siège du PRG pour évoquer la création d'un groupe à l'Assemblée

Valls au siège du PRG pour évoquer la création d'un groupe à l'Assemblée

L'ex-Premier ministre Manuel Valls le 19 juin 2017 arrive à l'Assemblée nationale à Paris

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 22 juin 2017 à 19h05

Les tractations vont bon train pour tenter de constituer un groupe de gauche "constructive" à l'Assemblée, une réunion autour de Manuel Valls et Sylvia Pinel ayant notamment eu lieu jeudi au siège du PRG pour en discuter, selon des sources concordantes.

Selon un participant à la réunion, celle-ci a rassemblé, outre la présidente du PRG et l'ancien Premier ministre, les responsables du Parti radical valoisien, Yves Jégo et Laurent Hénart, un écologiste élu sous l'étique de la République en marche, François-Michel Lambert, et l'ex-socialiste Olivier Falorni.

Les autres participants n'ont pas confirmé cette liste, un proche de Manuel Valls l'a démentie.

Manuel Valls aurait affirmé ne pas souhaiter de fonction particulière dans le groupe. "Il est trop faible politiquement maintenant" pour en revendiquer la présidence, a noté une source radicale.

Les radicaux de gauche ont réussi à faire élire trois des leurs à l'Assemblée, et les Valoisiens cinq.

Un responsable du PRG a confirmé à l'AFP que des discussions étaient en cours entre le PRG et son jumeau de droite pour constituer un groupe commun, dans le cadre d'un rapprochement entre les deux formations politiques.

 
30 commentaires - Valls au siège du PRG pour évoquer la création d'un groupe à l'Assemblée
  • Il va y être bien reçu : le PRG c'est un repaire de francs macs comme lui

  • il y a une chose bien réelle et que les ex ministres, députés et autres élus, avant d'être virés n'ont pas oublié de voter pour s'assurer des indemnités en cas de non réélection, ce qui prouverait encore, s'il en était besoin, qu'ils avaient été élus pour l'argent, et non pour s'occuper de leurs électeurs.

  • Jusqu'en 1988, avec moins de députés au total à l'Assemblée nationale ,il fallait 30 députés au moins pour avoir un groupe.
    Cela a été abaissé à l"époque à 15 pour faire plaisir à J.M.Baylet dans un marché de votes.
    Au lieu de 7 ou 8 groupes parlementaires on en aurait 2 ou 3.
    Cela ferait des économies..

  • valls exclu du ps, valls rejeté par le centre, valls essaie l'extrême gauche ...

    à quand l'extrême droite?

  • Encore un parti qu'il va couler,c'est un parasite. Je m'en méfierai si j'étais eux.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]