Alerte
19:53
Un adjudant parachutiste français "tué au combat" dans la zone Syrie-Irak

Un soutien de François Fillon tire à boulets rouges sur France 2 et Emmanuel Macron

Un soutien de François Fillon tire à boulets rouges sur France 2 et Emmanuel Macron©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 11 avril 2017 à 15h40

Opposée à Emmanuel Macron lors de l'Emission Politique sur France 2, la professeure d'histoire-géographie Barbara Lefebvre a vite été accusée d'être un "soutien caché" de François Fillon. Ce que l'auteur du livre "Les territoires perdus de la République" nie à l'antenne.

Dans une tribune publiée sur le site du Figaro ce lundi, Barbara Lefebvre affirme aujourd'hui bien soutenir le candidat Les républicains : "l'ouverture d'esprit que j'ai rencontrée dans les réunions de la société civile avec Fillon, leur vision cohérente du projet à mettre en œuvre m'ont convaincue que François Fillon avait le meilleur programme".



Barbara Lefebvre en profite pour accuser France 2 et son journaliste Karim Rissouli. "Emmanuel Macron était en difficulté lors du débat alors on a voulu détourner l'attention sur moi". L'enseignante conclut en remerciant ironiquement les soutiens du candidat En Marche "de lui avoir ouvert les yeux". Des soutiens qualifiés de "marcheurs déchaînés".
 
43 commentaires - Un soutien de François Fillon tire à boulets rouges sur France 2 et Emmanuel Macron
  • C'est qui cette dame? ........ elle est connue? ....... elle a une "audience"? ........; peuchère, dans notre coin, la France profonde, personne n'en a jamais entendu parler ........

  • La vision des uns n'est jamais la vision des autres, mais il en ressort au moins une vérité c'est celle d'une non adhérence un jour contre celle du oui quelques temps après, on reconnait bien la tactique du politique qu'elle soutient à présent.

  • Quand Mme Angot, lors de la même émission avec F. Fillon a déversé son fiel pour ne pas dire plus envers le candidat LR, personne ne s'est ému? De qui était-elle le soutien?

  • tout comme son maître elle nie en bloc dans un premier temps, mais les choses se compliquant elle est bien obligée d'avouer quelques jours plus tard, en matière de transparence tout reste à faire chez les LR

    Je n'ai pas la prétention d'être avocate, je laisse ce soin à MLP. JE me pose des questions et c'est bien naturel je crois. Comment les journalistes, alors qu'il n'y a que soupçons, que cette affaire n'est pas vieille, savent-ils tout au sujet de SMS ou autres messages ? Ce n'est que sur commission rogatoire après enquête réelle que peut être déclenché une recherche dans le portable de quelqu'un, c'est une manoeuvre assez grave pour justement y avoir recours.De surcroit, je n'ai rien lu en ce qui concerne des messages personnels, l'article n'en parle pas. Bon c'était un portable de travail, je vous l'accorde, mais dans ce cas pourquoi en avoir un qui ne servirait à rien et risquerait justement de constituer une preuve? Je trouve cela bien étrange.

  • Cela prouve que tous les fonctionnaires dont je fais partie ne votent pas tous à gauche ni Le Pen. Qu'on se le dise.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]