Taxe d'habitation : la grogne des élus

Taxe d'habitation : la grogne des élus©FRANCE 3
A lire aussi

franceinfo, publié le lundi 17 juillet 2017 à 19h43

Côte à côté, le Premier ministre et le président du Sénat, décidés à trouver un terrain d'entente avec les élus locaux. Au coeur de leur préoccupation, la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages d'ici 2020. Un manque à gagner de près de 10 milliards d'euros pour les collectivités territoriales, déjà mises à l'épreuve sous le quinquennat Hollande. Pour éviter tout passage en force, cette conférence des territoires se tiendra tous les six mois. Un chantier difficile, car l'État leur demande un effort supplémentaire de 10 à 13 milliards d'euros, d'ici cinq ans.

"Une équation impossible à tenir"

Dès lors, comment compenser la baisse des dotations pour les collectivités ? Pour le président de l'association des maires de France, François Baroin, l'…

Lire la suite sur Franceinfo

 
11 commentaires - Taxe d'habitation : la grogne des élus
  • Bon ,ben comme beaucoup de Français qui gagnent plus de 12OO € par mois, je ne serai pas exonéré.
    Ce qui est grave :c ' est que pour rééquilibrer leur budget ,la plupart des communes vont augmenter considérablement la taxe de ceux qui paient ...
    Conclusion : je vais vendre dans les 3 ans qui viennent.
    Merci Macaron .

  • Macron a raison, charité bien ordonnée commence par soi même ! qui dit effort pour le pays doit commencer par les élus et leurs dépenses pléthoriques inadaptées et leurs gaspillages !

  • ceux là même qui ont mis le pays dans la mouise depuis 30 ans, nous faisant recordman du monde des ronds points, des salles de fêtes ... et du gaspillage territorial !

  • Tout était dans son programme et il a été élu pour ce programme , les absents si ils n'étaient pas d'accord n'avait qu'à s'exprimer qui ne dit rien consent .

  • Manque à gagner . Comment ce nouveau gouvernement compte t 'il s'y prendre pour effacer ou ,à tout le moins réduire cette dette effarante de 2.200 milliards ? Je vois bien une première solution : diminuer fermement les privilèges de tous les élus. Après tout , on demande sans arrêt des efforts aux Français qui rament pour la plupart , mais je constate que nous sommes les seuls à subir constamment les hausses continuelles de tous les produits , les taxes ,le racket des contraventions abusives ,etc ,etc ! . La direction de l'Etat est un sacerdoce et devrait à ce titre être un bénévolat . CHICHE !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]