Taxe d'apprentissage : les grandes écoles s'alarment

Taxe d'apprentissage : les grandes écoles s'alarment
A lire aussi

LesEchos, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 17h32

C'est une piste de travail du gouvernement qui inquiète les grandes écoles : une part de la taxe d'apprentissage, qui leur est allouée, pourrait être supprimée. Cette part, appelée « hors quota », est versée par les entreprises pour financer des formations hors apprentissage ou pour compléter les coûts de formation en apprentissage. Ce « hors quota » représente 23 % des recettes de la taxe d'apprentissage, et une partie - de l'ordre de 130 millions d'euros - revient aux écoles de management et d'ingénieurs. Cela représente 10 à 20 % de leur budget, s'alarme la Conférence des grandes écoles (CGE).

Lire aussi :

>Apprentissage, formation, Unédic : ce que veut faire Macron

L'exécutif n'a pas encore tranché. Mais toutes les écoles ont en tête les idées avancées durant la…

Lire la suite sur LesEchos

 
6 commentaires - Taxe d'apprentissage : les grandes écoles s'alarment
  • transformer au lieu de réformer ? moi je dirai plutôt déformer ! et donc détruire les plus beaux fleurons de notre pays ! détruit sur fond de libéralisme anglo saxon de notre banquier président ! un bel exemple "d'idiosyncrasie jupitérienne" venant de ce pédant à l'intelligence très au dessus de la moyenne comme dit la voix de son maître castaner ! pour le fin lettré que se prétend être notre monarque pétri de certitudes je lui suggérerai tout de même la lecture des femmes savantes avec une dissertation en 3 parties à soumettre à sa brigitte sur les éventuelles ressemblances entre macron et trissotin !

  • il n'y a pas de quoi s'alarmer ! les riches LREM vont les soutenir et faire voter les lois en conséquence, ce n'est pas les plus pauvres qui vont trouver les bonnes places d'apprenti dans les grandes écoles !!!

  • Ce n'est pas grave, ce sont des deniers d'Etat prélevés sur les quelques contribuables qui payent encore impôt qui remplaceront la taxe d'apprentissage, ........ la "dotation" baissera sans doute, comme tout, et, ....... nos grandes écoles deviendront, because faute de sous, de petites écoles, ......... cool, cela va dans le bon sens ........

  • Le fait que la TA puisse servir à financer d'autre écoles que les CFA constitue depuis longtemps un vrai scandale.

    Les CFA sont en lien avec les grandes écoles pour former les ingénieurs et autres managers.

  • En tant que dirigeant je me suis souvent posé la question sur le chômage des jeunes, et le chômage en général, à quoi servent donc les taxes d'apprentissage et les taxes de formation professionnelle, si c'est juste par obligation et qu'au bout du compte le chômage ne cesse d'augmenter sans résultats.
    Notre pays est malade, il faut cesser de croire que le chômage dure toute la vie et obliger les gens à se former pour d'autres activités, l'école doit aussi diriger les élèves en difficulté à s'orienter sur des métiers manuels d' ou l'intérêt de profiter de l'apprentissage pour les jeunes et pour les chômeurs de longue durée la reconversion par des formations professionnelles.
    Ces taxes doivent être utiles, sinon cela ne servirait à rien.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]