Sur les travailleurs détachés, le forcing de Macron ne paye qu'à moitié

Sur les travailleurs détachés, le forcing de Macron ne paye qu'à moitié

Des travailleurs détachés lituaniens à STX Saint-Nazaire.

A lire aussi

Libération, publié le lundi 23 octobre 2017 à 20h36

Lundi soir à Luxembourg, les ministres du Travail de l'UE n'étaient toujours pas parvenus à un compromis sur la révision de la directive de 1996 sur les travailleurs détachés à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Faut-il parler de défaite pour Emmanuel Macron qui a fait du durcissement de ce texte, devenu emblématique d'une Europe sociale défaillante, un symbole de «l'Europe qui protège» ? Il est trop tôt pour le dire, puisque les Vingt-Huit se retrouveront une nouvelle fois début décembre afin d'essayer d'accorder leurs violons. Reste que le chef de l'Etat, en exigeant un durcissement du texte, a au moins forcé la très grande majorité des capitales européennes à admettre qu'il fallait lutter contre les abus et surtout les fraudes. C'est que, suite aux…

Lire la suite sur Libération

 
4 commentaires - Sur les travailleurs détachés, le forcing de Macron ne paye qu'à moitié
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]