socio-professionnel Les cadres et intellectuels en quasi-monopole

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 19 mai 2017 à 20h56

Si un effort a été fait sur la diversité, on ne peut pas dire que la répartition des catégories socio-professionnelles des candidats LREM reflète bien la société. Les chiffres ne laissent nulle place au doute : les cadres et professions intellectuelles supérieures sont surreprésentés au détriment des employés, des ouvriers et des inactifs. Alors que ces catégories supérieures ne représentent que 9 % de la population (selon le dernier recensement de l'Insee effectué en 2013), 150 candidats investis par La République en marche en sont issus... soit pas moins de 68 % ! Un pourcentage identique à celui de l'Assemblée nationale sortante. Dans cette catégorie, certaines corporations, telles que les avocats (près de 7 %), sont plus représentées. Ainsi, dans la…

Lire la suite sur Libération

 
3 commentaires - socio-professionnel Les cadres et intellectuels en quasi-monopole
  • minnie-moocher  (privé) -

    Lorsque je reçois les professions de foi des candidats à une élection, je regarde tout de même les CV des candidats et, abstraction faite de l'étiquette poliique, je ne veux pas donner ma voix à n'importe qui. C'est tout même moi seule qui doit décider de mon vote.
    ON a eu dernièrement l'exemple de candidats dont on se demandait ce qu'ils faisaient là.

  • Sans être pessimiste, on comprend que ces gens là, issus de catégories sociales supérieures, citadines, minoritaires et aisées vont décider des conditions de vie des plus modestes, des classes moyennes, des losers .ils vont statuer sur les aides sociales, logement, salaires et conditions de travail etc... Sans parler de la situation des ruraux et de la population périphérique. Le FN n'est pas prés de disparaitre.

  • Donc plus ça change, plus c'st pareil !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]