Signal d'alarme

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 10 mars 2017 à 20h26

La logique, les mathématiques, l'histoire, la géographie électorale et les analyses des meilleurs experts de la mécanique frontiste - bref, la raison - voudraient que Marine Le Pen ne soit pas la prochaine présidente de la République. Mais personne ne prendra le pari de la raison. Tous les baromètres dont on dispose pour mesurer l'étiage de la candidate la situent à des niveaux exceptionnels : les reporters sur le terrain, comme les sondeurs, sentent monter la colère, s'ancrer le ras-le-bol et l'envie irrésistible d'exprimer leur rage contre «le système». Ses électeurs ont beau commencer à connaître l'envers peu reluisant du parti d'extrême droite, ils sont de plus en plus nombreux à assumer ou à s'en foutre. Faut-il pencher du côté de la raison et parier sur la…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Signal d'alarme
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]