"Si ça doit s'arrêter, ça s'arrête" avait déclaré Hollande

Le président François Hollande à l'Elysée le 26 juin 2015

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 01 décembre 2016 à 23h39

Renoncement de Hollande: "Si ça doit s'arrêter, ce qui est tout à fait possible, ça s'arrête" avait déclaré le président dans un livre-entretiens

"Si ça doit s'arrêter, ce qui est tout à fait possible, ça s'arrête": dans ses livres-entretiens avec des journalistes, François Hollande, qui a annoncé jeudi qu'il ne briguerait pas de second mandat, avait déjà laissé entrevoir cette possibilité. 

"Ça continue ou ça s'arrête (...). Mais si ça doit s'arrêter, ce qui est tout à fait possible, ça s'arrête. Ce n'est pas une catastrophe personnelle", déclarait en septembre 2015 François Hollande, cité par les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans leur livre "Un président ne devrait pas dire ça...", qui a déstabilisé la majorité depuis sa parution en octobre.

"Si ce n'est pas présenté comme une forme de fuite, mais comme une forme de courage et d'honnêteté", confiait-il, "je pourrais dire: +Écoutez, c'est moralement ma responsabilité de dire que je ne peux pas y aller parce que je n'ai pas réussi à atteindre mon objectif+".

"Je n'ai pas peur de perdre. C'est vrai que ça peut être humiliant de perdre, quand on est sortant (...). C'est aussi humiliant de se dire +je ne peux pas y aller+. Même si j'ai donné des raisons. C'est humiliant de dire +je n'ai pas réussi, je n'y vais pas+", racontait-il aussi. 

Dans "Conversations privées avec le président" des journalistes Antonin André et Karim Rissouli, un autre livre de confessions paru en août, François Hollande évoquait aussi la possibilité de renoncer à un second mandat présidentiel.

"L'envie, je l'ai, c'est mon inclination personnelle" mais "je ne ferais pas de choix de candidature si, d'évidence, elle ne pouvait se traduire par une possibilité de victoire", avait alors confié le chef de l'État.

"Je ne peux pas être candidat simplement pour figurer", me mettre dans une posture "sacrificielle", confiait-il aussi à l'AFP en septembre, juste après la démission d'Emmanuel Macron. "L'idée du témoignage, à d'autres que moi!"

Pour y aller, "je ne dis pas que la flamme doit être très élevée", mais il faut quand même que ça veuille dire quelque chose, avait-il expliqué.

 
229 commentaires - "Si ça doit s'arrêter, ça s'arrête" avait déclaré Hollande
  • et dire qu'il est normal .....ca fait peur non?

  • le-vent-emporte  (privé) -

    "Si ça doit s'arrêter, ça s'arrête", dit notre Moi-Président; petit maître des horloges... ...
    "Un quart d'heure avant sa mort, il était encore en vie " disait Lapalisse.

  • Bravo François !
    C'est une belle sortie, pleine de responsabilité !

    a bon avait il un autre choix?

    Il pouvait se représenter comme ils l'ont tous fait avant lui...
    Mais ça lui évitera l'humiliation qu'a subit Nicolas par exemple

  • Je ne comprends pas cette vindicte populaire... Il n'est pas le seul responsable c'est tous les français qui ont voté pour lui qui sont responsables de cet échec... Ils devaient savoir que M. Hollande n'avait les épaules pour ce job... Je l'avais écris lors de son élection comment peut-on mettre au pouvoir du pays un homme qui a fait couler le parti socialiste !!! Et quand j'ai vu les amateurs qu'il a mis dans son gouvernement... Alors cette fois réfléchissez mieux avant de voter pour quelqu'un !!! Messieurs Valls et Macron ont tous les deux étaient au pouvoir et ils n'ont rien fait alors pourquoi doit-on leur faire confiance ? qu'ils nous le disent clairement !!!

    leonarda , le casque et le scooter , son livre avec revelation de secret défense, 1.2 million de chômeurs en plus et j en passe des meilleurs

  • Je viens de lire la majorité des commentaires et je suis perplexe.
    Que les partisans inconditionnels d'un homme politique utilisent tous les moyens pour démolir l'adversaire n'est pas très intelligent mais cela s'explique. Mais je pense (peut être à tort) que tous les gens qui s'expriment ici ne sont pas encartés à un parti politique alors le niveau de réflexion et d'analyse me laisse vraiment perplexe d'autant que ces gens votent pour choisir ceux qui doivent s'occuper de nos affaires !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]