Sénatoriales : portrait robot d'un candidat LREM

Sénatoriales : portrait robot d'un candidat LREM
A lire aussi

LesEchos, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 22h14

Effet de surprise assuré. Avec plus de la moitié - 52 % - de ses candidats issus de la société civile, La République en Marche avait marqué les esprits, au printemps dernier, en dévoilant la liste de ses investitures aux législatives.

Avec leurs profils atypiques, ces aspirants députés, novices en politique pour la plupart, avaient mis l'accent auprès des électeurs sur ce qui les différenciait des candidats plus classiques investis par les partis traditionnels.

Objectif atteint. Plus de 300 députés LREM iront s'asseoir sur les bancs de l'Assemblée nationale, et la promesse d'un renouvellement profond des élus explique pour une bonne part ce succès.

Etonnamment, la République en Marche n'a pas appliqué la même recette pour les sénatoriales. Le parti présidentiel semble…

Lire la suite sur LesEchos

 
2 commentaires - Sénatoriales : portrait robot d'un candidat LREM
  • Joyeuses condoléances à Macron et à ses brebis. Ce soir, champagne !!! Quand aux médias, inutile de minimiser la défaite de Macron, arrêtez de lui cirer les pompes, faites votre travail avec impartialité, car les Français ne vous font plus confiance. Dans votre profession, dans peu de temps, il y aura du dégagisme....

  • Perso j'aurais intitulé cet article "Portrait d'un candidat robot lrem".. Encore une fois le porte plume des échos fait de la pub pour lrem en ignorant les autres formations politiques.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]