Sénatoriales : les personnalités qui s'accrochent ou qui raccrochent

Sénatoriales : les personnalités qui s'accrochent ou qui raccrochent
A lire aussi

LesEchos, publié le lundi 25 septembre 2017 à 09h37

Ils tentent de rempiler

Le président sortant de la Chambre haute, le sénateur LR des Yvelines Gérard Larcher, n'est pas le seul ténor politique, loin s'en faut, à remettre son mandat en jeu ce dimanche. C'est également le cas de la Modem Jacqueline Gourault. Elue depuis 2001 dans le Loir-et-Cher, vice-présidente de la Chambre haute de 2014 à 2017, la ministre (auprès de Gérard Collomb à l'Intérieur) est la seule représentante du gouvernement candidate, avec le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, à une place non éligible dans le Nord.

Lire aussi :

>DOSSIER Les sénatoriales, mode d'emploi

Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste, est une nouvelle fois tête de liste à Paris, mais, cette fois, sur une liste seulement communiste alors…

Lire la suite sur LesEchos

 
9 commentaires - Sénatoriales : les personnalités qui s'accrochent ou qui raccrochent
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]