Quand Hollande pariait ouvertement sur un succès de Clinton

Quand Hollande pariait ouvertement sur un succès de Clinton
A lire aussi

Lopinion.fr, publié le mercredi 09 novembre 2016 à 17h43

Comme d'autres personnalités politiques, le président avait une préférence pour la candidate démocrate. Le 7 octobre, il l'exprimait publiquement.

Mauvais choix. Il semble que François Hollande ait parié sur le mauvais candidat à la présidentielle américaine. Ce qui n'est pas grave, n'étant pas le seul dans ce cas. Sauf que de façon implicite, le président dénigrait ouvertement Donald Trump. « Quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle américaine et nous espérons plutôt l'une que l'autre... sans prendre partie mais... (rires) » disait-il le 7 octobre. Puis il ajoutait : «Il n'y a pas de choix». François Hollande, très en forme, en remettait alors une couche : «Mais au-delà de ça, quelle que soit la présidente qui sera élue... (rires) au mois de novembre». Mais le chef de l'État ne s'est pas arrêtait en si bon chemin. Le 15 octobre, rebelote. « Il y a des élections qui vont se produire aux États-Unis, une présidente va être élue », pronostiquait allègrement François Hollande face caméra lors d'un discours sur l'Europe prononcé à Paris dans le cadre d'une conférence. Au jeu des pronostics, le président n'est pas très en verve.



Plus anecdotique mais pour rappel néanmoins, lors de la finale de l'Euro de football entre la France et le Portugal, François Hollande avait confié à un supporter (qui filmait la scène) que les Bleus l'emporteraient 3 à 0. Là aussi, pari perdant. Il faut parfois tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Peut-être plus encore lorsque l'on est président de la République.

 
160 commentaires - Quand Hollande pariait ouvertement sur un succès de Clinton
  • Espérons que notre président aura un sursaut de dignité lorsqu'il remettra les clés de l'Elysée à MLP dans 6 mois et qu'il tiendra devant les français un discours d'apaisement aussi responsable que celui que vient de prononcer Barack Obama en vue d'un passage de pouvoir en douceur. Aux USA, on dit America first, il serait temps que la classe politique française usée par l'exercice du pouvoir et corrompue par ses alliances contre-nature nouées en dehors de l'hexagone s'inspire de notions de patriotisme et se mette en tête de défendre le peuple souverain et s'interdise de toucher à son patrimoine.

    mlp vous dites ???? dans vos rêves oui

    C'est ce que disaient les bobos au sujet de Donald Trump.

  • sa boule de cristal l'a trahi!

    maintenant, c'est facile de se tromper quand on ne se fie qu'aux sondages...en France on l'a déjà vu : les voix du peuple parlent différemment dans les urnes et au micro des sondeurs. qu'on se le dise!

  • Il aura passer sa vie à se tromper et à tromper les français. Enfin bientôt il ne sera plus à la tête de la France

  • avatar
    bergeronnette29  (privé) -

    MR "Moi Président" , il va falloir que vous preniez l'habitude de vous abstenir de commentaires qui sont, en général assez PEU opportuns; Ne mettez pas la France et les Français davantage dans l'embarras, souffrez que le PEUPLE des "Sans dents" puisse avoir Raison!

  • Il peut parier 100 Millions d'euros qu'il va se prendre une déculottée en 2017 à la Présidentielle. Là, oui il gagnera sa déculottée notre bon roi Hollande....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]