Procès Fiona : la cour d'assises en plein brouillard

Procès Fiona : la cour d'assises en plein brouillard

A la cour de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay, le 10 octobre.

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 20h21

Par moment, la cour d'assises de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay, sombre dans la torpeur. Des jurés enfoncent la tête dans la paume de leurs mains, certains bâillent, d'autres ont le regard dans le vide. Ils se perdent dans le flot de paroles, les passes d'armes incessantes entre les avocats des parties civiles et de la défense, les auditions interminables des témoins où chacun essaie d'arracher le dernier mot. Puis ils se redressent, réveillés par une intervention intempestive de Berkane Makhlouf, le beau-père de Fiona, qui a décidé de ne rien laisser passer : «Lors du premier procès, je n'ai fait qu'écouter, résultat je me suis retrouvée avec 20 ans de prison.» «Résultat», il se dresse régulièrement au micro pour tout nier en bloc, du moindre détail aux plus…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Procès Fiona : la cour d'assises en plein brouillard
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]