Primaire : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite

Primaire : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite

Primaire

A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 20 novembre 2016 à 22h15

Stupeur dans le camp Sarkozy. L'ancien président de la République sort grand perdant du premier tour de la primaire de la droite et du centre.


L'ancien chef de l'Etat, le ton grave, a pris la parole à 22h10 : "comme je l'ai toujours fait, j'ai défendu mes valeurs, mes convictions avec ardeur, avec passion et avec le souci exclusif de la France. Je ne suis pas parvenu à convaincre une majorité d'électeurs. Je comprends le choix qu'ils ont fait envers d'autres responsables politiques que moi. François Fillon et Alain Juppé sont des personnalités de grande qualité qui font honneur à la droite française. J'ai beaucoup d'estime pour Alain Juppé, mais mes choix politiques sont plus proches de ceux de François Fillon."



Selon les résultats provisoires de cette primaire, Nicolas Sarkozy arrive en troisième position derrière Alain Juppé et François Fillon. Une surprise totale pour son camp, digne du résultat de l'élection américaine de début novembre.
Depuis le début de la campagne, les sondages le donnaient en effet présent au second tour face au maire de Bordeaux. Mais depuis le deuxième débat de la primaire, François Fillon semblait convaincre davantage l'électorat de la droite et du centre, d'après les instituts de sondage. Une tendance qui s'est donc confirmée dans les urnes ce soir.
Pour l'ancien chef de l'Etat, c'est un véritable échec, qui pourrait signer la fin de sa carrière politique. L'ancien maire de Neuilly espérait réaliser ce que personne n'avait jamais fait avant lui : redevenir chef de l'Etat après avoir été battu en 2012 par François Hollande.

 
497 commentaires - Primaire : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]