Primaire : Mélenchon dénonce un "trucage de masse" et moque la "solférinologie"

Primaire : Mélenchon dénonce un "trucage de masse" et moque la "solférinologie"

Jean-Luc Mélenchon, à Florange, le 19 janvier 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 24 janvier 2017 à 09h29

À distance du grand cafouillage sur les chiffres de la participation au premier tour de la primaire de la "Belle Alliance Populaire", Jean-Luc Mélenchon a taclé le PS ce mardi 24 janvier, estimant que "rien ne peut plus être cru dans cette élection".

"Je l'ai dit depuis le début, je ne crois pas à leur organisation, je ne crois pas à leur sincérité" a t-il lancé. "Imaginez-vous que pour Paris, le PS prétend avoir eu dans cette primaire 60% des électeurs de la vraie élection régionale, ça voulait dire pratiquement un électeur par minute qui aurait été là à voter".

"Tout ça est un trucage de masse", accuse le candidat à l'élection présidentielle, sous l'étiquette de "La France insoumise".

Ce dernier juge avec sévérité un scrutin, qui selon lui, était destiné à le faire rentrer dans le rang : "Il était question que par le nombre de gens qui seraient là, je serais intimidé, comme d'autres, et je comprendrais que nous n'avons d'autres maîtres possibles que les socialistes, (...) tout ça est à l'eau".

"LA SOLFÉRINOLOGIE N'EST PLUS UNE SCIENCE QUE JE PRATIQUE"

Interrogé sur le fait que le scrutin n'est pas contesté par les candidats: "la solférinologie n'est plus une science que je pratique. Mais vous avez raison de dire qu'il est étrange que dans une élection manifestement truquée, aucun des candidats ne proteste. On peut se demander si ça n'est pas parce que tous ont quelque chose en commun sur le sujet".

Le parti socialiste est au cœur d'une controverse autour des chiffres réels de la participation au premier de sa primaire. En cause : des résultats gonflés de près de 350000 voix entre dimanche 0h45 et lundi 10h, sans que les pourcentages de voix accordées à chacun des candidats ne changent d'une décimale.

Le président du comité d'organisation de la primaire du PS élargie, Christophe Borgel, avait évoqué lundi "une erreur humaine", réfutant toute "manipulation" "Le permanent a mis sur la page du site (...) le nouveau nombre de votants sans chercher à regarder où on en était des résultats", a t-il expliqué à RTL. "Il n'y a strictement aucune manipulation", a-t-il assuré face à la polémique croissante.
 
459 commentaires - Primaire : Mélenchon dénonce un "trucage de masse" et moque la "solférinologie"
  • Le sujet n'est pas Mélenchon, c'est le trucage de masse!!!
    Et dire que ces gens-là prétendent gouverner la France, incapables de gérer une élection interne, tant leur idéologie mortifère les aveugle!!!
    C'est la fin du socialisme, enfin!!! celui qui règne depuis Mitterrand n'a jamais été de gauche, celle qui défend les ouvriers et les salariés en général, celle qui défend la France et sa culture, celle qui permet d'accéder à une vie meilleure, pas cette bande de pillards qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches, pas ces dynasties qui n'ont jamais mis les pieds dans les écoles publiques, ni eux ni leurs enfants, pas ceux qui possèdent des résidences secondaires dans des communes réservées et protégées du bas peuple, pas ceux qui possèdent des collections de tableaux qui n'entrent pas dans leur patrimoine..etc...etc!!

  • erreur humaine mais à ce jour toujours aucun résultat officiel........entre le comptage des bureaux de vote, le nombre de votants et les pourcentage donnés à chacun.........c'est une belle pagaille!!! si le résultat dimanche est serré on est parti dans des contestations à n'en plus finir.....finalement le PS (enfin ce qu'il en reste) ne devrait même pas avoir de candidat.....

  • nous pouvons voir ,une fois de plus ,toutes les magouilles que sont capables nos bons bobos de bon à rien (droite gauche) !!! magouilles
    sur magouilles !!

  • Sur, les socialos sont tous des menteurs, Mélenchon peut en témoigner, c'est un très grand pro en la matière.
    Parole d'expert!

  • Mélenchon le capitaine du Titanic est plus a son aise pour critiquer la gauche que la droite

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]