Alerte
19:53
Un adjudant parachutiste français "tué au combat" dans la zone Syrie-Irak

Primaire : la claque pour Arnaud Montebourg

Primaire : la claque pour Arnaud Montebourg

Primaire

A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 22 janvier 2017 à 20h48

C'est l'élimination surprise du premier tour de la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg ne disputerait pas la finale. Le chantre du "Made in France" serait évincé de la course ce dimanche 22 janvier.

Il était pourtant l'un des premiers parmi des 7 candidats à avoir lancé sa campagne en mai dernier au mont Beuvray, symbole d'une ascension qui n'aura finalement pas lieu. L'annonce d'un come-back après un départ tonitruant du gouvernement sur fond de désaccord sur la ligne économique défendue par François Hollande en 2014. Une rupture consommée qui aurait pu lui servir tant l'exécutif est impopulaire. Il s'était alors retiré de la politique et lancé dans une reconversion. L'homme politique était devenu notamment vice-président du conseil de surveillance de la chaîne d'ameublement Habitat, ce qui lui avait valu quelques railleries. Mais ça, c'était avant le grand retour. Le 2 octobre dernier, sur TF1, il avait confirmé que c'était bien au sein de la primaire de la gauche que s'inscrivait sa candidature. Soutenu notamment par sa compagne, l'ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, l'ancien membre du gouvernement voulait croire que la voix qu'il avait portée haut comme ministre du Redressement productif pourrait encore résonner dans les urnes et que le cauchemar de la place du troisième homme dont il avait déjà été victime en 2011 ne lui aurait pas de nouveau été attribué.

 
14 commentaires - Primaire : la claque pour Arnaud Montebourg
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]