Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite

Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite ©Wochit
A lire aussi

6Médias, publié le dimanche 20 novembre 2016 à 22h18

C'est le choc du premier tour de la primaire de la droite. L'élimination de Nicolas Sarkozy.

Alors qu'un second tour Juppé-Sarkozy était le duel annoncé, c'est une énorme claque inattendue pour l'ancien président de la République. Epilogue tragique pour le candidat d'une primaire qu'il souhaitait au départ plus fermée que le vote ouvert qui vient de l'évincer. En 2012, après un mandat à la tête de l'Etat, les Français lui avaient déjà dit non lors de l'élection présidentielle face à François Hollande. Il en avait alors tiré les conséquences en annonçant son retrait de la vie politique. Mais en 2014, il avait fait son come-back. Il pense alors qu'il peut se rabibocher avec ses concitoyens. Ses livres sont des succès en librairie et son élection à la tête du parti "Les Républicains" à une large majorité lui redonne une certaine légitimité. En ligne de mire, une revanche et un second mandat. Mais l'engouement est de courte durée. Sa présidence du parti ne fait pas l'unanimité et peu à peu, Nicolas Sarkozy baisse dans les sondages. Le parfum des très nombreuses affaires qui rode autour de lui ne l'aide pas à reconquérir tous ceux qui l'avaient porté à l'Elysée en 2007.



C'est certainement la fin d'une carrière politique qui s'annonce plus de 30 ans après son élection à la mairie de Neuilly-sur-Seine.
 
8 commentaires - Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite
  • Quand va-t-il donc attaquer Takkiéddine pour diffamation puisqu'il prėtend que ce n'est que tissu de mensonges ? Quand une personne vous roule dans la boue et que vous détenez une cohorte d'avocats ( et que vous êtes avocat vous même et que même le fiston est toujours en études de Droit ), vous l'attaquez en diffamation, non ? Sauf si vos arguties, vos arguments, vos preuves ne soutiennent pas la charge, non? Autrement dit, sauf si vous n'êtes pas très clair, non plus..

  • Alors qu'un second tour Juppé-Sarkozy était le duel annoncé, c'est une énorme claque inattendue pour l'ancien président de la République Sarkosy...mais surtout une bonne claque pour les journalistes, les médias, la presse...à la pensée unique, qui savent tout et rien

  • Monsieur Sarkozy lors de sa dernière intervention a enfin arrêté d'avoir recours à des raccourcis et à des propos inappropriés. Il n'a pas fait un long discours, mais il a parlé avec son coeur, même sa gestuelle était différente. On a senti dans son regard un soulagement, il trouve enfin cette sérénité qui lui a tant manqué. Il a laissé de côté l'agressivité inutile au profit d'une parole plus apaisée. Si cet homme avait su être aussi humain qu'il l'a était hier soir, il ne serait pas à ce jour éliminé de la scène politique...... il a pendant un instant était Nicolas..........

    Je pleure avec vous, camarade !

    En réponse à ""agressivité, invective, mauvaise foi !!!!""""
    Mauvaise foi certainement pas quand on voit que nos SDF toujours ignorés par l'état alors que l'on débloque des sommes énormes pour les autres.
    Nos aïeux ont connu l'exode mais il était fondamentalement différent car si les femme, les enfants et les vieillards étaient sur les routes, les homme eux étaient au combat !

  • Merci Monsieur Sarkozy pour le temps de votre présidence et bonne chance à vous pour votre nouvelle route. Vous quittez la scène politique avec beaucoup de cœur et d'élégance.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]