Primaire à droite : Alain Juppé toujours favori mais en perte de vitesse

Primaire à droite : Alain Juppé toujours favori mais en perte de vitesse

Alain Juppé et Nicolas Sarkozy en octobre 2015 (archive).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 26 juin 2016 à 10h25

- Le maire de Bordeaux Alain Juppé reste le favori de la primaire à droite pour l'élection présidentielle de 2017 face à Nicolas Sarkozy selon un dernier sondage, mais l'écart entre les deux rivaux se resserre. Nicolas Sarkozy repasse même favori chez les sympathisants de droite pour le premier tour -

Toujours favori mais en perte de vitesse.

Alain Juppé voit une nouvelle fois les intentions de vote en sa faveur pour la primaire à droite baisser en juin, selon un nouveau sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour BFM-TV et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié dimanche. Le maire de Bordeaux "reste le favori mais il chute fortement" avec 38% des intentions de vote au premier tour contre 43% en mai, soit 5 points en moins, explique Gaël Sliman pour Odoxa.



A l'inverse, Nicolas Sarkozy gagne quatre points et se place à 26% des intentions de vote en juin contre 22% le mois précédent, confirmant un écart qui se resserre entre les deux homme. En effet, comme le rappelle le site de BFMTV, un sondage Odoxa du 3 mai donnait Alain Juppé, vainqueur au second tour avec 41% des suffrages contre 24% pour l'ancien chef de l'Etat. Un nouveau sondage Ifop réalisé trois semaines plus tard, donnait toujours le maire de Bordeaux vainqueur mais seulement avec 35% des voix contre 27% pour Nicolas Sarkozy.

NICOLAS SARKOZY FAVORI CHEZ LES SYMPATHISANTS DE DROITE

Par ailleurs, pour la première fois, l'ex président repasse en tête des intentions de vote auprès des sympathisants de droite (hors FN) au premier tour avec 34% des voix, soit cinq points de plus par rapport à mai. A l'inverse, Alain Juppé perd sept points et se place à 32%.

"Cela fait un mois que je lui dis que je sens que ça bouge sur le terrain", a déclaré Brice Hortefeux au Parisien. "Ce que nous construisons depuis des mois porte ses fruits", glisse-t-on dans l'entourage de Nicolas Sarkozy.



Cependant, dans la perspective d'un second tour de la primaire à droite qui opposerait Alain Juppé à Nicolas Sarkozy, le premier l'emporterait toujours haut la main sur le second mais perd du terrain avec 62% des intentions de vote ( soit -7 points) contre 38% (+7 points).

Le camp Juppé n'entend pas par ailleurs changer de stratégie. "Nous n'avons jamais agi en fonction des autres", a réagi son directeur de campagne Gilles Boyer dans Le Parisien. "J'ai toujours considéré cette campagne comme un crescendo. La stratégie de la rareté ne va pas durer jusqu'à la fin. Alain Juppé en a encore beaucoup sous la semelle", a-t-il ajouté.

Dans les intentions de vote, les deux favoris sont suivis de Bruno Le Maire et François Fillon avec 13% et 10%, en recul chacun d'un point, et de Nathalie Kosciusko-Morizet avec 4%, soit +1 point. Les autres candidats totalisent 9% (+2 points).
 
100 commentaires - Primaire à droite : Alain Juppé toujours favori mais en perte de vitesse
  • Alain Juppé : je ne comprend pas quelle sorte d'hallucination a fait, comment, pourquoi, d'où, il a pu se retrouver propulsé candidat idéal pour 2017 !
    Ce gars est absolument libéral et absolument représentatif des technocrates lobbyistes.
    Franchement si c'est le cas les français me font très très peur.
    Incompréhensible.

  • Regardez bien la photo:
    Les deux hommes politiques honnêtes cache tous les deux leur bouche
    ,de peur que l'on découvre le sujet de leur conversation:
    comment embobiner les électeurs ...

  • Ce sont les mêmes car une fois au pouvoir ils feront la même politique ! Une politique anti française !!!

    Quelle est selon vous une politique pro française? Expulser des immigrés et même des enfants d'immigrés nés en France, ne pas s'ouvrir au monde commercialement et revenir aux années 50?

    Il faut avoir vécu totalement reclus dans une grotte ces 50 dernières années pour penser une seconde sérieusement que la France n'est pas ouverte commercialement et sur tous les autres plan sur le monde ! La France a toujours été ouverte sur le monde et n'a pas attendu les années 50 non plus d'ailleurs.
    Quand à l'immigration : ce n'est pas une religion. Il ne s'agit pas d'expulser des enfants d'immigrés - quoique ce droit du sol en France pose de gros, très gros problèmes - mais ce n'est pas sérieux, ce n'est pas de ça dont il s'agit.
    Si des contextes géopolitiques peuvent menacer l'équilibre d'un pays tiers, la France ou un autre, alors oui ce pays doit prendre des mesures pour lui-même, c'est la moindre des choses.
    J'ajouterai que si vous êtes trop faible pour défendre ce que vous avez, alors quelqu'un vous le prendra c'est une certitude. Ca vous parait trivial ? C'est ce qui se passe. Ca ne dérange même pas les candidats à l'immigration de s'en prendre ouvertement et gratuitement à l'occident, sans même en vouloir à leur propre pays et gouvernement !

    leur pays et gouvernements qui les ont matraqué pour certains ou qu'ils fuient juste pour d'autres.
    Mais c'est à nous qu'ils s'autorisent à en vouloir au final et ça personnellement je trouve ça assez abjecte parce que si beaucoup s'autorisent ce genre de chose c'est bien à cause de discours 1er "citoyen du monde 1er degré" comme le vôtre si je puis me le permettre.

  • Juppé 72 ans + les grandes grèves de 1995 + un exil au Canda à cause d'une condamnation en France.
    Faut se reveiller la France là!

    les Français sont devenus maso..., et chaque jour en apporte de nouvelles preuves.

    Oui une franche hallucination. D'un autre côté, ce que disent les gens quand on les sonde n'est jamais que ce qu'ils disent quand on les sonde :)
    Mais Juppé... faut se réveiller là.

  • Aucun candidat des Républicains ne sera élu, éventuellement, sans bénéficier des suffrages des socialistes!
    Ce fut le cas pour Bertrand et Estrosi.
    Ceux qui croient, toujours et encore, que l'Umps est morte sont de grands naïfs.
    Sarkozy n'à aucune chance de revenir sur Juppériode, qui lui même n'en a strictement pas une de devenir président!
    Hollande, même s'il ne pèse que 13% risque de mettre tout le monde d'accord.
    Ce qui explique largement la situation du pays; un mandat de Sarkozy et deux de Hollande, on n'en sort pas indemne!😣

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]