Présidentielle : le discours amer de Juppé

Présidentielle : le discours amer de Juppé
A lire aussi

L'Opinion, publié le lundi 06 mars 2017 à 10h58

Alain Juppé a mis les choses au point ce lundi 6 mars lors d'une conférence de presse à Bordeaux. « Je n'ai pas l'intention de m'engager dans des tractations partisanes ni des marchandages de postes. Pour un gaulliste, ce n'est pas l'esprit de l'élection présidentielle », a-t-il expliqué.



« Je ne suis donc pas en mesure aujourd'hui de réaliser le nécessaire rassemblement autour d'un projet fédérateur, et c'est pourquoi je confirme une bonne fois pour toute que je ne serai candidat à la présidence de la République. C'est ce que je dirai à Nicolas Sarkozy et François Fillon s'ils souhaitent me rencontrer » a-t-il affirmé clairement. « Je remercie ceux qui après avoir vivement critiqué ma ligne et mon projet trouvent aujourd'hui en moi le recours qu'ils recherchent. Mais pour moi, il est trop tard » a-t-il conclu.

 
423 commentaires - Présidentielle : le discours amer de Juppé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]