Présidentielle : "Je ne veux plus voter pour le moins pire..." Des abstentionnistes de gauche font entendre leur voix

Présidentielle : ©MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 28 avril 2017 à 10h49

Ni-ni. Ce choix a déjà été validé par de nombreux électeurs depuis qu'Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont arrivés en tête du premier tour de la présidentielle, dimanche 23 avril. A l'image de l'humoriste Pierre-Emmanuel Barré, qui a démissionné de France Inter après que Nagui lui eut refusé une chronique sur l'abstention, ils revendiquent le droit de ne pas choisir "entre la peste et le choléra" en dépit des appels à faire barrage au Front national et des critiques qu'ils suscitent.

>> Présidentielle : suivez toute l'actualité du second tour dans notre direct

Pour mieux comprendre les raisons de ce choix controversé, franceinfo a recueilli le témoignage de trois électeurs, qui entendent soit s'abstenir, soit voter blanc le 7 mai.  

"J'aurais pu être convaincue,…

Lire la suite sur Franceinfo

 
18 commentaires - Présidentielle : "Je ne veux plus voter pour le moins pire..." Des abstentionnistes de gauche font entendre leur voix
  • Les gens font ce qu ils veulent en leur âme et conscience.Et puis ces donneurs de leçons médiatiques et politiques oublient une chose.:il y aura un troisieme tour car le president en France n est pas un monarque et il y a une assemblée quelque soit le president élu

  • ceux qui décident de voter Macron sans trop hésiter, ce sont des électeurs d'un certain âge qui ont vécu la création du FN, qui ont entendu Le père et les autres et qui ne veulent pas de l'extrême droite; ceux qui hésitent sont plus jeunes, le FN était là avant eux, ils ont grandi avec et se sont habitués pour eux c'est un parti comme un autre, pour nous, non.

  • depuis 1981 à choisir entre la peste et le cholera j ai toujours voté au 2 eme tour contre giscard contre chirac contre sarkozy
    en 2017 je ne choisirais pas mon maitre tout en votant....!!!

  • Il est vrai que le choix qui nous reste est extrèmement restreint, entre un mondialisme forcené, assorti d'un libéralisme implacable ou les forces de productions deviendraient des esclaves soumises à divers pays dont les intérets ne sont pas vraiment le notre, et une vision de notre pays dont les frontières seraient hérissées d'une muraille genre muraille de chine...d'un autre passé.Cependant, plus de la moitié des citoyens qui se sont exprimé dimanche dernier n'ont voté ni pour ces 2 visions de l'avenir puisque Macron et Le Pen n'ont engrangé que 24, 01%+21,30% soit 45,4% des voix exprimées, donc moins de 50% de ce que veulent les citoyens.
    Evidemment, les médias, les hommes politiques battus qui veulent se recycler vont certainement essayer d'influencer votre vote pour garder leurs privilèges....écoutez plutot votre intéret propre et faites fonctionner votre libre arbitre, le temps des directeurs de conscience dont ils veulent impunément se draper est révolu.

  • "je ne veux plus voter pour le moins pire", mais comme ils sont DEUX, ça revient à dire que vous laissez champ libre au plus pire, je ne comprend pas très bien cette "logique" ????

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]