Présidentielle 2017 : EELV va organiser sa propre primaire en octobre

Présidentielle 2017 : EELV va organiser sa propre primaire en octobre

Les deux porte-parole d'EELV, Sandrine Rousseau et Julien Bayou, le 11 juin 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 09 juillet 2016 à 17h20

- Malgré les réticences de Cécile Duflot, Europe Écologie-Les Verts (EELV) va organiser une primaire en vue de l'élection présidentielle de 2017. Le scrutin, qui se déroulera au mois d'octobre, sera ouvert à des candidatures de la "société civile" (leader d'association paysanne, anti-nucléaires...).

Sauf si les candidats s'accordent entre temps. -

Après la droite et le centre, le Parti socialiste et ses alliés, c'est EELV qui se lance dans l'organisation d'une primaire. Les candidatures sont ouvertes jusqu'à fin août et seront validées début octobre. Pour être candidat, il faudra être parrainé par 36 conseillers fédéraux (les "parlementaires" d'EELV), sur un total de 240, "c'est donc assez ouvert", a expliqué à l'AFP le porte-parole d'EELV, Julien Bayou. Cette décision a été adoptée par les deux tiers du conseil fédéral du parti, réuni vendredi et samedi à Nantes (Loire-Atlantique). Le conseil fédéral d'EELV a voté aux deux tiers cette décision, l'autre tiers ayant exprimé ses réticences sur "différentes modalités de dates ou de curseurs".

"L'IDÉE N'EST PAS DE RESTREINDRE"

Il y aura "la possibilité (d'avoir) des candidatures de la société civile. L'idée n'est pas de restreindre" à EELV seulement cette primaire, a expliqué le porte-parole. "Si on a par exemple le leader d'une grande association paysanne ou écologiste qui veut se présenter, il sera accueilli, je pense, avec bienveillance", a-t-il ajouté. De même, le vote sera ouvert aux adhérents d'EELV, mais aussi aux "coopérateurs" ou sympathisants.

"Si des sympathisants d'associations anti-nucléaires ou autres expriment leur volonté de participer en tant que votants, ils le peuvent", a précisé Julien Bayou. Les votants devront pour ce faire signer une charte et verser une somme inférieure à dix euros, car "le vote a un coût", a-t-il indiqué.

DUFLOT VOULAIT ÉVITER LA FOIRE D'EMPOIGNE

Jeudi, la députée et ancienne présidente du parti, Cécile Duflot, s'était prononcé contre cette primaire : "Je ne veux pas être d'une machine à fabriquer de la division", a déclaré l'ancienne secrétaire nationale du parti écologiste sur le plateau d'iTELE, rappelant que les primaires précédentes avaient été "une catastrophe" pour EELV. "C'était le sens de mon soutien direct à Nicolas Hulot (qui a renoncé à être candidat le 5 juillet dernier, NDLR), j'ai eu cette discussion avec Noël Mamère en lui disant que je ne voulais pas cet affrontement", a-t-elle détaillé, "nous verrons quelle sera la capacité des écologistes à inventer quelque chose de différent, quelque chose qui rassemble, quelque chose qui ouvre et pas quelque chose qui fracasse les écologistes".

Interrogée sur sa propre candidature, elle avait rappelé qu'elle se préparait mais a assuré qu'elle n'avait "pas d'évidence sur la question". "Et je crois aussi que cette candidature à la présidentielle, ça ne doit être la candidature d'un seul parti", a-t-elle ajouté, estimant que c'était "la force de la candidature de Nicolas Hulot, au-delà des formations politiques". Le député de Gironde, Noël Mamère, a d'ores-et-déjà qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de 2017.

"Pour moi, Nicolas Hulot était le seul à pouvoir déborder le strict périmètre de l'écologie, et donc de rassembler au-delà de l'écologie (...) Je pense que j'aurais pu le faire, mais je considère que les conditions sont très aléatoires, que l'espace est très étroit, même pour un candidat comme moi qui peut dépasser l'écologie", a déclaré le maire de Bègles (Gironde), qui a quitté EELV en septembre 2013.

DUFLOT, FAVORITE ?

La candidature de Cécile Duflot ne semble pas faire l'unanimité. "Personne ne la fait", explique le conseiller EELV de Paris, Yves Contassot, dans Le Monde. "Cécile Duflot aura beaucoup de mal à rassembler", ajoute le sénateur de Loire-Atlantique, Ronan Dantec. "Elle a fait des choix trop clivants et trop personnels. Ce mouvement a été affaibli car les décisions prises n'étaient pas assez partagées".

Sa candidature divise jusque dans la majorité qui a élu David Cormand à la tête du parti, explique Le Monde : "On voudrait qu'elle comprenne qu'elle est un des éléments de la dynamique collective à mettre en place, mais que cette dynamique ne peut se faire qu'autour d'elle", poursuit le secrétaire national adjoint d'EELV, Alain Coulombel.
 
13 commentaires - Présidentielle 2017 : EELV va organiser sa propre primaire en octobre
  • super Duflot elle va gagner la primaire, et elle va gagner le 1er tour car faire 25% est sans problème pour elle ; après, dans le due l Duflot-LePen, c'est Duflot qui va gagner c'est sûr !!!!!!!!!!!!!!!!

  • Il est de stabilité constante que la préférence va à des gens sérieux mais qui ne se prennent pas au sérieux. Et de notoriété publique que le ridicule ne tue pas, hélas ! Quand deux poids lourds quittent le navire après s'être octroyées des points retraites et des notes de frais pharamineuses au gouvernement en jurant qu'elles n'en feraient plus partie et qu'on retrouve le lendemain au ministère logement...Dérisoires comme les résultats aux urnes.

  • compte tenu des résultats considérables aux scrutins derniers, moins de 2%, on peut raisonnablement envisager qu'il y a autant de partis écolos qu'il y a de votants chez ces illuminés.

  • Ce qui est perturbant au sein de cette étiquette, c'est que bon nombre émanent de cette gauche radicale, pour certains candidats et en cela ce n'est pas compatible avec les citoyens de notre pays...

    ils vont vers les idées des antitout... Trop souvent, ne tenant pas compte de l'intérêt national et des attentes du plus grand nombre des citoyens...

    Suivant, tous les discours de ceux qui sont passés par cette formation...

    Certains, pour exister ont dû quitter leur étiquette pour évoluer en politique...

    Car, ils adhèrent, pour certains à des idées radicales qui ne convergent pas avec les autres citoyens...

    Et, pire, encore, c'est quand ils interviennent sur d'autres sujets que l'écologie qu'ils sont loin d'atteindre l'adhésion du plus grand nombre...

    Car, ils vont vers d'autres discours sur d'autres sujets que l'environnement...

    Et, là... Ils sont pour certains vers des idées trop sectaires et loin d'avoir la neutralité pour converger avec l'ensemble des citoyens...

    Donc, en résumé....

    Ils tentent de s'imposer.... Mais ne trouvent pas les soutiens car ils vont vers une radicalité qui ne convient pas à l'ensemble de nos citoyens...

    S'ils se contentaient d'évoquer que l'environnement, ce serait formidable...

    Mais, briguer un mandat aux Présidentielles, cela impose la sagesse et loin des idées d'une gauche extrême dont certains adhèrent à la dictature du prolétariat..

    Le troisième millénaire...

    C'est une Election Présidentielle qui va réunir avec ceux qui auront le respect des autres représentations, loin de toute dictature et vers une ouverture plutôt que la fermeture...

    Donc, si nous prenons une Mme Duflot.. Elle est allée vers ce qui peut la propulser vers les Présidentielles..

    En sachant qu'une telle représentation fonctionne avec l'adhésion de citoyens qui cherchent la stabilité et la prise en compte des autres citoyens loin de ceux qui ont eu des références d'une gauche un peu extrême...

    Car les Présidentielles, ce n'est pas uniquement l'environnement, mais, toutes les autres obligations à devoir gérer sur l'ensemble d'un quinquennat où sagesse et ouverture d'esprit sont des points majeurs pour briguer les Présidentielles...

    Où la politique extérieure de divers pays ne doit pas engager leurs propres prédilections...
    Mais, d'intervenir dans une neutralité pour ne pas nuire aux relations internationales...

    Donc, j'émets des réserves sur cette représentation qui est loin d'avoir la maturité pour assumer l'ensemble d'une politique interne et externe liées aux échanges diplomatiques de nombreux pays...

    Si Nicolas Hulot reste crédible, c'est qu'il a compris qu'il était hors étiquette et que ses convictions ne lui autorisent pas d'adhérer à quiconque aurait des vues sur les Présidentielles...

    Nicolas Hulot est très crédible, il est celui qui est dans la voie de la sagesse loin d'intérêts personnels...

    Mais, Cécile Duflot n'a pas cette qualité et elle a tout tenté pour atteindre des objectifs personnels...

    Les Présidentielles.. C'est avoir la capacité de réunir tous les citoyens qui divergent...

    Donc, je n'imagine pas cette candidate favorite, ni apte à aller aux Présidentielles...

    C'est sous la liberté d'expression et de mes constats pour l'avoir entendue à maintes reprises.. Que j'émets des doutes quant à sa réussite à un tel niveau de représentation au sein d'un pays qui doit rester uni pour faire bloc aux dangers qui menacent notre démocratie et cette obligation d'aller à l'essentiel....

    Unir un pays... C'est en cela que ceux qui auront cette capacité et dans l'intérêt national seront soutenus par ceux qui vont aux urnes...

    Duflot vers les présidentielles ? Il est impayable ce Benny Hill !

  • Que ne feraient-ils pas pour essayer de survivre!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]