Pour Najat Vallaut-Belkacem, Emmanuel Macron "n'a pas été loyal"

Pour Najat Vallaut-Belkacem, Emmanuel Macron

Najat Vallaud-Belkacem le 22 mai 2017 à Villeurbanne.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 20 juin 2017 à 18h40

"J'ai vu assez rapidement qu'il n'y avait pas de jeu collectif de la part d'Emmanuel Macron". Interrogée sur le nouveau président par Brut dans une vidéo diffusée mardi 20 juin sur Franceinfo, Najat Vallaud-Belkacem n'a pas épargné Emmanuel Macron, son ancien collègue au gouvernement.

"Sitôt désigné ministre de l'Économie, on est au mois d'août 2014, je crois que son premier geste a été d'aller se faire applaudir à tout rompre aux universités d'été du Medef en expliquant que 'les 35 heures, c'était n'importe quoi, qu'il fallait les détricoter et que la gauche longtemps s'était trompé en croyant qu'on pouvait avoir de la croissance sans travailler", se souvient celle qui a perdu dimanche 18 juin dans le Rhône face Bruno Bonnell, candidat macroniste. L'ancienne ministre juge ces propos "extrêmement injurieux et blessant".



Pour elle, celui qui allait être le futur chef de l'État ne cherchait "qu'à se faire passer pour plus moderne sur notre dos, en nous faisant passer nous autres, membres du même gouvernement que lui, d'une famille politique qui l'accueillait, pour des archaïques". "Cette façon de se comporter pour moi, ce n'est pas de la loyauté. Interrogé sur la loyauté du président de la République à l'égard de son prédécesseur, Najat Vallaut-Belkacem estime qu'"Emmanuel Macron n'a pas été loyal". Il n'a pas "été loyal depuis le début".

 
169 commentaires - Pour Najat Vallaut-Belkacem, Emmanuel Macron "n'a pas été loyal"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]