Pour faire face "au choc financier qui s'annonce", le PS envisage de vendre son siège de Solférino

Pour faire face "au choc financier qui s'annonce", le PS envisage de vendre son siège de Solférino

Le PS ne pourra pas se contenter de louer la rue de Solférino pour espérer faire face à la baisse des subventions.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 17 juillet 2017 à 13h11

Le PS se remettra-t-il de ce "choc financier considérable" ? Dans une interview accordée au Parisien lundi 17 juillet, Jean-François Debat, trésorier du Parti socialiste, donne les contours de ce que pourrait être le plan de sauvetage du parti. Après le fiasco des élections législatives, le PS a perdu 9 sièges sur 10 à l'Assemblée nationale.

"Le montant des subventions publiques va passer de 25 millions par an à 7 millions par an. C'est un choc financier considérable, bien plus important que celui anticipé il y a quelques mois", admet Jean-François Debat.



Le trésorier prévoit "une chute considérable des recettes" mais le PS a deux atouts : une dette égale à zéro et un patrimoine important qui va nous aider à amortir le choc". Le parti compte donc sur son siège de la rue de Solférino pour s'en sortir. "Nous pourrons le vendre ou l'hypothéquer", confirme Jean-François Debat. "L'hypothèse de le mettre en location n'est pas retenue, car elle ne nous permettrait pas de faire face au choc financier qui s'annonce", reconnaît-il.

Pour éviter la banqueroute, le parti se prépare à un train de vie moins fastueux. Les réunions seront désormais organisées "dans les locaux mis à disposition gratuitement par l'Assemblée nationale". "Nous économiserons aussi sur les frais de déplacement, les sondages...", détaille le trésorier. Les licenciements ne sont pas non plus exclus : "nous en discuterons dans le cadre d'un plan global avec les instances syndicales", prévient Jean-François Debat qui annonce un plan pour redresser le parti d'ici "la fin de l'année". "Mais un parti ne meurt jamais de ses finances, déclare Jean-François Debat, il meurt de l'absence de message et de perspective. C'est à cela aussi que nous devons nous atteler".
 
285 commentaires - Pour faire face "au choc financier qui s'annonce", le PS envisage de vendre son siège de Solférino
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]