Post-bac Une sélection vraiment pas naturelle

A lire aussi

Libération, publié le lundi 17 juillet 2017 à 20h36

Plus d'un sur dix. C'est le nombre de lycéens qui avaient formulé au moins un vœu pour la rentrée universitaire sur la plateforme Admission post-bac (APB) - qui gère l'attribution des places à la fac et dans certaines prépas, IUT, écoles d'ingénieurs et BTS - et qui se retrouvent sans proposition pour septembre. La ministre de l'Enseignement supérieur, qui dénonce «un énorme gâchis», assure que ces 87 000 ex-lycéens pourront poursuivre leurs études : «Il reste 200 000 places disponibles dans l'enseignement supérieur et cette fois-ci, les étudiants vont avoir à se positionner sur des places dont on sait qu'elles sont libres»

, a expliqué Frédérique Vidal lundi sur France Inter.

Sauf que rien ne garantit que lesdites places, proposées en procédure complémentaire…

Lire la suite sur Libération

 
2 commentaires - Post-bac Une sélection vraiment pas naturelle
  • avatar
    MarcheAvant  (privé) -

    "Dans son programme, Emmanuel Macron proposait plutôt l’instauration de prérequis, une sélection qui ne dit pas son nom, puisqu’il s’agit d’identifier pour chaque filière les acquis nécessaires pour bien suivre. Cela reviendrait à mettre des barrières à l’entrée de certains cursus..."
    Le gouvernement Macron est en fait la suite de Hollande...

  • qu'est ce que ça veut dire ???
    si on nait dans une famille riche avec de la culture, c'est bien de la chance !!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]