"Oz ta droite" : ce que pourrait proposer Robert Ménard pour 2017

"Oz ta droite" : ce que pourrait proposer Robert Ménard pour 2017

Robert Ménard le 19 janvier 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 26 mai 2016 à 20h09

Francisation des prénoms, retraite à 65 ans, suppression du mariage gay... À la veille de la présentation lors des "rendez-vous de Béziers" du "mouvement citoyen" de Robert Ménard, plusieurs journalistes ont dévoilé les propositions du maire de Béziers pour peser dans la présidentielle.



Robert Ménard, proche du Front national, a annoncé mercredi 25 mai lors d'une conférence de presse qu'il lançait un "mouvement citoyen" baptisé "Oz ta droite". "Ce ne sera pas un parti politique", assurait-il à quelques jours des "rendez-vous de Béziers", qui doivent réunir à partir de ce vendredi 27 mai pour trois jours différentes personnalités et mouvements proches de l'extrême-droite, dont notamment Louis Aliot et Marion Maréchal-Le Pen pour le FN. "Ce sera un mouvement de citoyens" - ces derniers n'appartenant pas "qu'à la gauche" - qui fera "des propositions, une cinquantaine environ, aux candidats" à la présidentielle.

Présentant les "rendez-vous de Béziers", le maire de Béziers a affirmé que les 27, 28 et 29 mai, 1.800 inscrits seront réunis pour imaginer "des idées de rupture que la droite pourrait porter et que le rassemblement des droites portera". "Ce ne sera pas un programme de gouvernement" a-t-il insisté. "Dimanche, à l'issue de ces trois jours de rencontres, une ou plusieurs personnes seront désignées pour porter ces propositions et en faire la promotion", a-t-il ajouté , n'excluant pas d'être celui qui portera ce mouvement.

Quelles seront ces propositions ? Ce jeudi 26 mai, Le Monde en a révélé quelques unes. Dans la foulée, un journaliste de l'AFP spécialiste de l'extrême droite, a publié sur Twitter la liste des propositions classées par thèmes.



DES PROPOSITIONS LIBÉRALES ET RADICALES

Concernant l'économie, Robert Ménard a pour objectif de "diminuer les impôts, libérer le travail, dégraisser les administrations publiques, réindustrialiser la France". Pour ce faire, il propose de supprimer l'ISF, de repousser l'âge de la retraite à 65 ans, d'instaurer un bouclier fiscal à 40% des revenus pour les impôts d'État et des collectivités locales, d'étendre l'impôts sur le revenu à tous les citoyens, de supprimer les 35h, ou encore la mise en place d'une dégressivité des allocations chômage pour "encourager au retour à l'emploi".

Du côté des questions de société, le co-fondateur de Reporters Sans Frontières donne "la priorité à la natalité française". Il souhaite notamment supprimer la loi Taubira sur le mariage gay, interdire la propagande en faveur de l'homosexualité et de la théorie du genre, supprimer le remboursement de l'avortement, et favoriser la "préférence nationale pour l'accès aux logements sociaux". Au chapitre immigration, il propose le "non-renouvellement des titres de séjour tant que le chômage ne sera pas descendu en-dessous de 5%", de placer les procédures d'expulsion sous l'autorité des préfets, d'interdire la pratique religieuse en entreprise durant les heures de travail, ou encore de réformer l'État civil "pour obliger à la francisation des prénoms".

"DEUX TIERS DES PROPOSITIONS AMENDÉES"

Robert Ménard souhaite "rétablir la souveraineté de la loi, sanctionner effectivement la délinquance". Parmi ses propositions sur le thème de la sécurité/justice, il parle d'augmenter les pouvoirs du président de la République, avec notamment un droit de recours sur les décisions du Conseil constitutionnel. Il souhaite également instaurer une peine de réclusion criminelle à perpétuité, créer 15.000 places de prison en 5 ans, et mettre en place la répression effective du racisme anti-blanc.

Il a également la volonté de "renforcer la Défense et la puissance de la France" avec la sortie de l'OTAN et l'augmentation de l'effort budgétaire en faveur de la Défense en vue d'atteindre les 3% du PIB. En ce qui concerne le volet éducation, il veut "passer au kärcher l'école de Mai 68" en donnant par exemple plus de liberté aux universités, qui pourraient sélectionner leurs étudiants et fixer le montant des droits d'inscriptions.

Le journaliste de l'AFP et celui du Monde précisent que Robert Ménard a assuré que cette liste de propositions n'était qu'un"document de travail" qui datait de plus de deux semaines et que de nombreuses choses avaient été enlevées et ajoutées depuis. Deux tiers de ces propositions ont été amendées a par la suite précisé le journaliste de l'AFP.
 
36 commentaires - "Oz ta droite" : ce que pourrait proposer Robert Ménard pour 2017
  • avatar
    juin2012  (privé) -

    Du pétain mis à niveau: la révolution nationale ménardisée.

  • Quoi ? Apprentissage de l ' allemand ?
    Mais il est malade ce type ...
    Vraiment , ils ne peuvent pas s ' empêcher de ressasser le passé ...

  • Accorder les mêmes droits aux homosexuels (notamment en matière fiscale) etait à mon sens plutôt bien!
    Appeler cela un mariage et ne pas le soumettre au suffrage universel une grosse faute!
    Pour ma part je souhaite une refonte "complète" de l'éducation nationale: premier budget de l'état pour les résultats que l'on connait.
    Un seul régime de retraite pour tous avec suppression de tous les régimes spéciaux
    Je vais me faire beaucoup d'amis en exposants ces vraies avancées sociales

  • Au moins çà a le mérite de la nouveauté et justifie une étude plus poussée...

  • Robert Ménard puise ses "idées" dans les cloaques les plus nauséabonds. Comme le disait Brecht, le ventre est encore fécond....

    Comme vous avez dû souffrir après le spectacle de "hé oh la gauche", où l'autosatisfaction était d'une indécence indicible et pitoyable ! Encore qu'au niveau des idées, ils n'en ont pas puisé beaucoup par ailleurs...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]