Nicolas Sarkozy : l'application qui pourrait faire polémique

Nicolas Sarkozy : l'application qui pourrait faire polémique
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 03 septembre 2016 à 23h27

Si ses partisans ne viennent pas le chercher, il ira les trouver. Les équipes de Nicolas Sarkozy ont bien compris que cette fois plus que jamais, la course à l'Elysée se jouerait avec les réseaux sociaux et grâce à l'aide des nouvelles technologies.

La radio RMC révèle qu'ils ont donc lancé une application nommée Knockin, traduisez "frapper à la porte". Le but, recenser les sympathisants du candidat à la primaire de la droite sur Internet et établir une cartographie. Car dans cette chasse aux voix, cela irait très loin selon l'enquête de la radio. Il suffirait par exemple d'avoir cliqué sur le bouton "j'aime" de la page de Nicolas Sarkozy sur Facebook pour être enregistré et avoir son adresse qui apparaît dans l'application, d'où la surprise de ces sympathisants 2.0 qui reçoivent à leur domicile la visite de militants de l'ancien président de la République. Sur l'interface, leur adresse est localisée par un point rouge et leur nom apparaît. Alors peut-on parler de fichage ? Non rétorque le créateur de l'application Paul Hatte. Mais des associations de protection des usagers sont déjà sur le coup. D'autant plus que les données sont collectées sans l'accord des personnes concernées.



Du côté de l'équipe de Nicolas Sarkozy, on tente de désamorcer un début de polémique. "Nous ne collectons que des informations publiques basiques (...) Knockin n'est pas un outil de fichage mais de ciblage" , nuance dans le JDD, Axel Calandre, conseiller digital et innovation dans l'équipe du candidat. La CNIL devrait se prononcer fin septembre. Nicolas Sarkozy aura déjà eu le temps de faire le plein de militants.

 
249 commentaires - Nicolas Sarkozy : l'application qui pourrait faire polémique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]