«Ne pas remplacer APB par des prérequis coercitifs»

A lire aussi

Libération, publié le lundi 17 juillet 2017 à 20h36

Tarek Mahraoui, vice-président du syndicat étudiant Fage (Fédération des associations générales étudiantes) s'oppose à l'instauration de «prérequis coercitifs».

87 000 étudiants n'ont pas reçu d'affectation. L'université semble débordée. Etes-vous favorable à une sélection ?

La Fage s'oppose à toute forme de sélection. Il ne s'agit pas de remplacer la sélection opérée par APB avec ses hasards et ses échecs par une autre avec l'instauration de prérequis coercitifs (lire ci-dessus). On fait face à une saturation des filières et un taux d'échec considérable qui peut atteindre jusqu'à 60 % en licence. Il faut améliorer l'orientation des lycéens, travailler sur le développement des capacités d'accueil des universités et permettre la spécialisation progressive…

Lire la suite sur Libération

 
2 commentaires - «Ne pas remplacer APB par des prérequis coercitifs»
  • Il faudrait donc inventer par exemple des places supplémentaires de STAPS (sport) dont on n'a pas besoin uniquement parce que cela plait à nombre "d'étudiants" de devenir prof de sport aux horaires minimaux même si beaucoup d'entre eux ne savent même pas nager à 20 ans

  • Hypocrisie !!! C'est le bac qui devrait être l'outil de sélection !!! 90% ou + de réussites n'a aucun sens et impose d'obtenir un bac + 10 pour être pris au sérieux !!! La fac ne sert pour certains qu'à éviter pôle emploi ce qui rend bien service aux gouvernants !!!! A quel prix , pour quels résultats et surtout pour quelles conséquences sur les étudiants échouant lamentablement !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]