Michel Schneider - Présidentielle : un petit objet qui en dit long

Michel Schneider - Présidentielle : un petit objet qui en dit long©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le vendredi 21 avril 2017 à 15h05

L'écrivain et psychanalyste a suivi la soirée sur France 2 et s'est attaché au sens des objets, ou des non-objets, choisis par les candidats.

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? » demande le poète. Bien sûr, répond le psychanalyste. Celle que nous leur prêtons pour dire nos secrets et nos désirs. Nos sentiments : « J'aime, et le digne objet qui règne sur mon cœur... » (Corneille) ; et nos ressentiments : « Rome, l'unique objet de mon ressentiment, Rome que je hais... » (Corneille, encore).

Mais voilà, le même mot désigne en psychanalyse des choses bien différentes : l'objet d'amour et l'objet de haine, le bon et le mauvais objet, le choix d'objet dans le désir amoureux et la perte de l'objet dans la mélancolie, l'objet du fantasme et celui de la…

Lire la suite sur LEPOINT

 
6 commentaires - Michel Schneider - Présidentielle : un petit objet qui en dit long
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]