Mélenchon veut "avoir la main" à l'Assemblée avec "15 députés"

Mélenchon veut

Le candidat aux législatives et dirigeant de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Melenchon (c), devant la presse à Marseille le 11e juin 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 13 juin 2017 à 19h27

Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise, a revu ses ambitions à la baisse mardi, appelant à constituer "un groupe parlementaire" à l'Assemblée nationale, en faisant élire "quinze députés LFI" au second tour des élections législatives.

"On a besoin de quinze députés La France insoumise" pour former "un groupe parlementaire", a déclaré Jean-Luc Mélenchon lors d'un déplacement dans le XIIIe arrondissement de Paris en soutien à Leila Chaibi, une des 67 candidates LFI qualifiées pour le second tour. 

Le chef de file de La France insoumise souhaite "avoir la main" à l'Assemblée nationale avec un groupe parlementaire. "Nous sommes une opposition frontale au macronisme", a martelé M. Mélenchon devant une centaine de sympathisants réunis boulevard d'Italie.

Au mois de mai, M. Mélenchon envisageait pourtant de rafler la majorité à l'Assemblée nationale, forçant Emmanuel Macron à une "cohabitation". 

Mais La France insoumise n'a réuni que 11% des suffrages au premier tour des élections législatives, contre 19,6% à l'élection présidentielle. A l'issue du second tour, La France insoumise obtiendrait entre 10 et 23 sièges, communistes inclus, selon les instituts de sondage.

Jean-Luc Mélenchon a apporté mardi son soutien aux "quatre" députés PS encore en lice qui avaient signé la motion de censure contre la loi travail. "Je ne vous dis pas les histoires que ça fait dans nos rangs", a confié le candidat dans le XIIIe arrondissement. Certains membres de La France insoumise refusent "d'entendre parler" des candidats socialistes.

Quant à La République en marche, M. Mélenchon a décoché une à une ses flèches à l'adresse des candidats en ballottage très favorable dans la plupart des circonscriptions. Galvanisé par ses soutiens parisiens, il les a qualifiés successivement de "pantins", "mannequins" et "pingouins". 

"C'est un hold up qu'ils sont en train de faire" à l'Assemblée nationale, a dénoncé le leader de la gauche radicale. Dans la dixième circonscription de Paris, Leila Chaibi affronte par exemple une candidate REM ayant réuni 42,2% des voix au premier tour de l'élection législative, contre 4,62% pour LFI.

 
14 commentaires - Mélenchon veut "avoir la main" à l'Assemblée avec "15 députés"
  • il l'aura avec Mme Le Pen, car les députés macronistes sont de vrais plaisantins inutilement onéreux

  • Heureusement qu'il est la , car avec l'équipe de Macron ( collégiens ) çà ne va pas être triste !

  • et voilà a peine élu il commence déjà la guerre, son égo n'a pas d'égal, heureusement que les français l'ont compris et étudié, et ne le suivront pas,car il ne veut qu'une chose, mettre le feu a l'assemblée, car pour lui, il n'y a que lui d'important, excellent tribun mais deux hommes en un seul.

  • Je veux, je veux, Mélenchon a la grosse tête. Mais au fait, ce n'est pas la Bulle Macron, qui devait exploser.

    Mais c'est bien lui qui va exploser en plein vol, le premier tour des législatives, a déjà vu les troupes se barrer !!!

    Pauvre Homme, son avenir est bien derrière lui. Heureusement pour la France.

  • Triste de voir cet homme politique divaguer et tenir des propos ineptes. Il y a deux visages de l'homme politique, le tribun qui a mené une superbe campagne présidentielle et le mauvais perdant qui va de désillusions en désillusions. N'empêche que s'il est élu il sera sans doute plus présent au Palais Bourbon qu'à Bruxelles et la soupe est bonne il pourra continuer à mener grand train de vie dans son appartement parisien.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]