Mélenchon et une trentaine de députés pris de court pour le vote sur l'état d'urgence

Mélenchon et une trentaine de députés pris de court pour le vote sur l'état d'urgence
A lire aussi

Source : Le Huff Post, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 16h45

Baptême du feu délicat pour une grosse trentaine de nouveaux députés dont Jean-Luc Mélenchon. Le vote sur l'état d'urgence ce jeudi 6 juillet était le premier dans l'hémicycle depuis l'installation de la nouvelle Assemblée nationale.

Pour les quelque 200 députés présents en séance, il a donc fallu s'habituer au mode de scrutin particulier: trois petits boutons situés sur son pupitre qu'il faut presser dans un laps de temps très court.



En l'occurrence, et conformément à la pratique, François de Rugy a laissé le vote ouvert durant à peine trois secondes. Largement suffisant pour que 150 parlementaires adoptent la prolongation de l'état d'urgence. Mais un temps trop court pour certains qui n'ont pas eu le temps de voter. Un moment de flottement a d'ailleurs parcouru l'hémicycle quand le scrutin a été clos et que certains ont fait savoir qu'ils n'avaient pas pu voter.

Le président de l'Assemblée leur a alors rappelé la procédure classique pour exprimer son point de vue après coup. Les députés doivent se rapprocher des services de la présidence pour signifier leur position; c'est ce qu'a fait Jean-Luc Mélenchon pour voter contre tandis que 35 députés de La République en marche ont pu voter pour.

 
217 commentaires - Mélenchon et une trentaine de députés pris de court pour le vote sur l'état d'urgence
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]