Maréchal-Le Pen (FN): "On aurait des choses à faire ensemble" avec Wauquiez

Maréchal-Le Pen (FN):

Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse le 29 avril 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 17 mai 2017 à 12h16

Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse qui a annoncé récemment son retrait temporaire de la vie politique, affirme dans un entretien à l'hebdomadaire Valeurs Actuelles qu'avec le LR Laurent Wauquiez, "on aurait des choses à se dire et à faire ensemble".

Interrogée sur ce que changerait une éventuelle accession du droitier président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes à la tête du parti Les Républicains, la benjamine du Palais-Bourbon répond: "Un profil comme Laurent Wauquiez change la donne".

"Ce qui est sûr, c'est que dans le paysage politique actuel à droite, il fait partie de ceux dont les déclarations laissent penser qu'on aurait des choses à se dire et à faire ensemble, je ne vais pas dire le contraire", poursuit la nièce de la présidente du FN Marine Le Pen.

Sur Twitter, M. Wauquiez a répondu mercredi : "Ma position n'a jamais varié: pas d'alliance avec la gauche et le FN. Une seule boussole: les valeurs de la droite et du centre".

Marion Maréchal-Le Pen, qui se dit régulièrement de "droite", là où sa tante est "ni droite ni gauche", demande toutefois "ce qu'il fera(it) de ce pouvoir! Si c'est pour avoir un nouveau Sarkozy, ce n'est pas utile... Laurent Wauquiez est-il sincère? Je ne sonde pas les cœurs et les reins. Est-il capable de mettre en place des alliances intéressantes? Seul l'avenir le dira".

"Pour être honnête, je ne suis pas certaine que Laurent Wauquiez mènerait spontanément cette politique dans son conseil régional s'il n'y avait pas un groupe FN aussi fort, devenu incontournable électoralement", ajoute celle qui est encore cheffe pour quelques temps de l'opposition FN en Paca.

"La présence du FN contraint la droite à mener une certaine politique et à se remettre en question", estime Marion Maréchal-Le Pen.

"Les Républicains ne sont pas suffisamment en difficulté électorale pour accepter de bouger", juge-t-elle aussi, ajoutant que "les choses seront peut-être différentes dans dix ans. La génération qui vient a déjà mis un bulletin FN dans l'urne, elle est complètement décomplexée (...). Dans les dix ans qui viennent, les cartes seront totalement rebattues".

Celle qui est, depuis le 10 mai, temporairement retirée de la vie politique "n'exclut pas" de mener un combat "parallèle, culturel par exemple", à la politique. Mais intervenir dans le débat public "a priori, n'est pas prévu".

 
194 commentaires - Maréchal-Le Pen (FN): "On aurait des choses à faire ensemble" avec Wauquiez
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]