Macron: "j'assume totalement le risque de défendre l'Europe"

Macron:

Emmanuel Macron, le 11 avril 2017 à Besançon

A lire aussi

AFP, publié le mardi 11 avril 2017 à 23h03

Présidentielle: Macron se revendique comme "le seul" candidat à l'élection présidentielle à "défendre l'Europe

Emmanuel Macron se revendique comme "le seul" candidat à l'élection présidentielle à "défendre l'Europe, un risque" qu'il "assume totalement", en reprochant dans une interview à Ouest France à ceux qui prônent la sortie de l'UE de "préparer la ruine de la France".

"J'ai insisté sur le fait que je prenais un risque à défendre l'Europe, un risque que j'assume totalement: la preuve est que je suis le seul de cette élection à la défendre. Si on veut être populaire en France, il est toujours tentant de taper sur l'Europe et sur l'Allemagne",  souligne le candidat d'En Marche! dans cet entretien au quotidien régional à paraître mercredi.  

"Ceux qui veulent quitter l'Europe préparent la ruine de la France. Je refuse de laisser le monopole de la critique de l'Europe aux anti-européens. Je dis à toutes celles et ceux qui aiment l'Europe : Soyez des Européens exigeants, et donc critiques du fonctionnement actuel !", insiste-t-il. 

M. Macron affirme son soutien à l'accord controversé de libre-échange entre l'UE et le Canada, le Ceta: "Je suis le seul candidat aujourd'hui à pouvoir défendre le Ceta. Je le fais de manière lucide, pas dogmatique, en m'engageant à trouver des solutions pour ceux qui pourraient subir des impacts négatifs".

Interrogé sur Donald Trump, M. Macron répond avec prudence que le président américain a "une politique internationale complexe à lire" et que "son cadre idéologique et intellectuel n'est pas stabilisé".

Il "ne condamne pas" les frappes américaines contre la Syrie. "A ma connaissance, la France ne dispose pas des informations américaines qui ont justifié des représailles. Mais je suis favorable à ce qu'il y ait des représailles contre le régime de Bachar el-Assad, pour son usage des armes chimiques" et "je pense que Bachar el-Assad doit partir".

"N'oublions pas les erreurs commises en Irak ou en Libye. On peut donc continuer à prétendre qu'il faut destituer militairement Bachar el Assad, mais si nous ne trouvons pas de solution politique durable, inclusive, qui assure la stabilité de la Syrie après son départ, nous ferons le jeu des groupements terroristes"

Avec Moscou, M. Macron prône "une ligne de discussion exigeante". "Je ne suis pas un poutinophile naïf, comme le sont trois des principaux candidats à cette élection, Mme Le Pen, M. Mélenchon et M. Fillon". (...) "En revanche, je suis réaliste : il est indispensable de discuter avec la Russie pour stabiliser ces différentes zones de conflit. (...) Il faut avoir la Russie autour de la table, mais plutôt de l'autre côté".

 
9 commentaires - Macron: "j'assume totalement le risque de défendre l'Europe"
  • Valence  (privé) -

    Encore du pipeau...l'objectif est de marteler les esprits à 10 jours du 1° tour. Outre les sempiternels refrains sur la peur des autres,le repli sur soi,l’effondrement de la monnaie imputés à M.Le Pen, il aurait été intéressant de voir E.Macron exposé son idée de L'Europe telle que nous la subissons face aux arguments contraires de F.Asselineau. Hélas, le débat à onze qui n'en était pas un aura permis aux défenseurs de l'Europe actuelle comme E.Macron de continuer à surfer sur le catastrophisme de la sortie de l'Europe.

  • Comme une grande majorité de Français ne veulent plus de cette Europe c'est pas avec ce genre de discours qu'il va enthousiasmer les électeurs

  • Que monsieur Macron s'engage à défendre l'Europe en s'engageant à réduire le pouvoir des lobbys qui pullulent dans les couloirs de Bruxelles et sont la plaie d'une vraie démocratie et de la volonté des peuples en n'agissant que pour quelques uns face à tous les autres !!! Mais pour cela il faudrait avoir le courage de lutter contre le capitalisme sauvage !!!

  • pourtant il était à côté d'holand quand il sacrifiait la France au profit de l'Europe de la finance et de merquelle !!! donc continuité .....

  • Normal car l'europe est le système mis en place par les banques et les grandes multi-nationales pour optimiser leur marges, ce n'est pas pour le progrès social et la démocratie.
    ALLEZ sur le site de l'UPR où des personnes vous expliquent très bien cela.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]