Macron interpellé par des militants CGT : "Je n'ai pas de leçons à recevoir"

Macron interpellé par des militants CGT : "Je n'ai pas de leçons à recevoir"©Capture BFMTV
A lire aussi

BFM TV, publié le vendredi 27 mai 2016 à 22h20

Lors d'un déplacement à Lunel dans l'Hérault, Emmanuel Macron a été interpellé par des militants de la CGT au sujet de la loi Travail. Le ministre de l'Economie se défend d'avoir "des leçons à recevoir".

"Si vous ne voulez pas que la France soit bloquée, arrêtez de la bloquer" a-t-il lancé à l'attention d'un militant. Et de continuer : "Vous n'allez me faire peur avec votre tee-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c'est de travailler"
Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Économie Emmanuel Macron était allé à la rencontre de jeunes élèves d'une école du numérique de Lunel, afin de "montrer un autre visage" d'une ville qui a perdu au moins huit de ses jeunes en Syrie. "Je voulais venir dans cette belle ville", a-t-il déclaré plus tôt à la presse après avoir dialogué avec les 18 étudiants de cette "école du numérique", située dans le centre ancien, "parce que d'abord on a souvent parlé de Lunel en termes inquiétants, comme un des exemples d'une ville qui a souffert de ce phénomène du jihad et d'une radicalisation".

"A Lunel, il y a de l'espoir"
Le ministre de l'Économie, de l'industrie et du numérique a donc souhaité "montrer un autre visage de la ville, le visage d'une jeunesse qui veut entreprendre". "La plupart d'entre eux veulent créer leur propre entreprise, leur propre projet", s'est-il félicité. "Et je voulais en venant ici envoyer ce message dire d'abord que, à Lunel il y a de l'espoir, il y a de l'envie de faire, il y a de la volonté." Le départ en 2014 d'une vingtaine de jeunes lunellois en Syrie, où au moins huit d'entre eux ont été tués, a engendré un traumatisme durable dans la ville.



"Partout en France", a assuré le ministre, "le numérique est un instrument de transformation, d'émancipation... de développement des territoires".

 
237 commentaires - Macron interpellé par des militants CGT : "Je n'ai pas de leçons à recevoir"
  • Vive le libéralisme alors ?
    Montez seul votre start-up de charcutier-traiteur , profitez pleinement de vos 70h/semaine , 6 ou 7 j/ hebdo pour 1500 balles par mois ( que vous n'aurez pas le temps de dépenser , petits veinards ! ) , ne soyez jamais malade , vous n'aurez pas le temps non plus , et pis au RSI c'est 7 jours de franchise ! Je le sais j'en sors ! ( hors hospitalisation )

    Pis vous grossirez , peut-etre...votre entreprise et vous , vous emploierez des salariés le Dimanche ( en costume donc ) , que vous paierez au lance-pierre si possible , fracassés par les horaires malléables , et hop ! dehors si t'es pas content , vous pourrez licencier facilement grace à la loi Gattaz ( ah oui y'aura une loi Gattaz..)
    Vous écraserez la concurence , précarisant ce qui peux l'etre
    Je sais , je reve...

    Alors oui , le libéralisme est sans doute l'avenir des çons..

  • Vive le libéralisme alors ?
    Montez seul votre start-up de charcutier-traiteur , profitez pleinement de vos 70h/semaine , 6 ou 7 j/ hebdo pour 1500 balles par mois ( que vous n'aurez pas le temps de dépenser , petits veinards ! ) , ne soyez jamais malade , vous n'aurez pas le temps non plus , et pis au RSI c'est 7 jours de franchise ! Je le sais j'en sors ! ( hors hospitalisation )

    Pis vous grossirez , peut-etre...votre entreprise et vous , vous emploierez des salariés le Dimanche ( en costume donc ) , que vous paierez au lance-pierre si possible , fracassés par les horaires malléables , et hop ! dehors si t'es pas content , vous pourrez licencier facilement grace à la loi Gattaz ( ah oui y'aura une loi Gattaz..)
    Vous écraserez la concurence , précarisant ce qui peux l'etre
    Je sais , je reve...

    Alors oui , le libéralisme est sans doute l'avenir des çons..

  • Monsieur le Ministre Macron prouve ici qu'en France l'ont peut tout à la fois être ministre et incompétent !

  • Le monsieur se prend pou le nombril de Vénus, mais il est loin du monde du travail.

  • Dans 10 mois, plus personne ne parlera de Macron ni d'aucun membre de ce gouvernement de vendus et ce sont leurs successeurs qui prendront les tomates dans la tronche pour un nouveau quinquennat.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]