Macron, cotisations... Gérard Filoche s'énerve

Macron, cotisations... Gérard Filoche s'énerve ©l'Opinion
A lire aussi

l'Opinion, publié le mardi 13 décembre 2016 à 12h50

Invité de la matinale de l'Opinion ce mardi, le candidat à la primaire de la gauche a comparé le programme d'Emmanuel Macron à celui de « Monsieur Le Pen puis de Madame Le Pen ».
Gérard Filoche est souvent à fleur de peau lorsqu'il vient sur les plateaux de télévision. Ses colères nombreuses et ses coups de gueule ont fait sa réputation.

Ce mardi sur le plateau de l'Opinion, le candidat à la primaire organisée par le PS s'est un peu énervé. Il a d'abord été très dur avec Emmanuel Macron indiquant qu'il le méprisait « parce que c'est un homme qui vient de dire qu'il faut baisser le salaire brut pour augmenter le salaire net, c'était le programme de Monsieur Le Pen et de Madame Le Pen ».



Interrogé par Nicolas Beytout sur le fait de savoir s'il était « stupide de baisser les charges sociales », Gérard Filoche a haussé le ton étant en désaccord sémantique entre « charges » et « cotisations ».
« Non pas comme vous voulez... non non non... Ni dans le code du travail, ni dans le code de la sécurité sociale, il y a le mot "charges". Vous vous êtes habitué à parler du mot "charges" mais moi je suis un juriste alors je sais lire que c'est "cotisations" et comme je sais lire ces cotisations, j'ai appris à tout le monde que 'quand vous entendez le mot "charges", vous dites que ce n'est pas vrai, c'est un mot libéral. Dites que ça fait partie de votre salaire' » a lancé Filoche énervé.

 
218 commentaires - Macron, cotisations... Gérard Filoche s'énerve
  • Bravo monsieur Filoche, il faut expliquer les nuances entre charges et cotisations.
    Macron est le candidat du patronat et de la finance,ils lui ont payé des cours de dictions et de prédications.

  • alors les politiciens parlent de tout sauf ce qui nous intéressent ,ont veux des augmentations des salaires et des pensions ,
    les promesses et encore des promesses toujours les mêmes discours!
    le dynamisme économique par le marché intérieur me semble une option non négligeable !
    un salaire de base à 1500 EUROS NET des hausses des pensions généralisées annulation des impôts pour la première année de retraite et fini les aides d'état pour les entreprises non performantes et subventions d'état pour les assos et agences d'état qui ne servent qu'à placer les copains et copines le gaspillage des finances publique !
    alors monsieur le président ont nous proposent toujours du moins et du moins avant de partir les décrets du plus et du plus
    pour les citoyens vous avez le courage d'agir? LA PROMESSE SERA TENUE VOUS PRESIDENT LE CHANGEMENT C EST
    MAINTENANT ?

  • georges Marchais a trouvé son héritier,vivement les débats télévisés de la primaire de la gauche,on va bien se marrer

  • Pauvre Macron, il est foutu, Filoche s'énerve !!!

  • Charges, cotisations, peu importe ça sort toujours de nos poches. Macron n'invente rien, il joue au bonneteau avec les prélèvements pour faire payer toujours plus ceux qui paient déjà beaucoup et toujours moins ceux qui paient déjà peu. C'est du socialo marxisme basique et ce n'est pas nouveau.

    e mot "charge" a une connotation négative contrairement à celui de "cotisation". Voilà toute la différence : l'emploi du mot "charge" a des visées idéologiques et relève donc de la propagande...
    Par ailleurs, ce n'est pas du "socialo marxisme" mais tout simplement de la solidarité. Si vous êtes suffisamment aisé pour vous en passer, tel est loin d'être le cas pour bcp...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]