Les privilèges insoupçonnés d'Emmanuel Macron

Les privilèges insoupçonnés d'Emmanuel Macron
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 17 mai 2017 à 19h48

Chef des armées, détenteur du droit de grâce ou de celui de nommer les ambassadeurs, le président de la République dispose aussi de privilèges plus inattendus, comme l'a souligné BFMTV.



Des traditions issues de l'Ancien Régime, dont a hérité Emmanuel Macron.

Parmi ces prérogatives : la "cosuzeraineté" d'Andorre. En accédant à la tête de l'Etat, Emmanuel Macron est ainsi devenu coprince de la petite principauté nichée dans les Pyrénées. Autre privilège : la nomination des membres de l'Académie française mais aussi celle des évêques de Strasbourg et de Metz, restés sous le régime du Concordat. Ces ecclésiastiques sont nommés par le pape mais officiellement investis par le Président de la République. Et justement, il pourra aussi rendre visite au pape François d'une manière originale. Depuis le règne d'Henri IV, chaque chef d'Etat français obtient un titre lui permettant de pénétrer à cheval dans la cathédrale de Rome. Autant de nouvelles attributions pour un Emmanuel Macron revendiquant une approche "jupitérienne" du pouvoir.

 
166 commentaires - Les privilèges insoupçonnés d'Emmanuel Macron
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]