"Les impôts vont baisser", assure Gérald Darmanin

"Les impôts vont baisser", assure Gérald Darmanin

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin le 5 juillet 2017 à l'Assemblée.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 09 juillet 2017 à 08h31

"Nous baisserons les impôts et les taxes par les économies que nous faisons", a expliqué le ministre de l'Action et des Comptes publics dans les colonnes du JDD au lendemain de l'annonce du Premier ministre.

Après avoir promis mardi, lors de sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale, que "les prélèvements obligatoires baisseront de 20 milliards d'euros d'ici 2022", Édouard Philippe a précisé
le calendrier samedi 8 juillet. Ils baisseront "d'environ 7 milliards d'euros" en 2018, a annoncé le Premier ministre lors de la convention de la République en marche (REM) à Paris.

"Ça passera par une maîtrise des dépenses et ça passera par la mise en œuvre, dès le vote de la loi de finances 2018, des engagements du président de la République, dans la cohérence, dans la durée", a-t-il détaillé.

"Dès l'année prochaine, nous baisserons très significativement la pression fiscale pour les ménages comme pour les entreprises", a confirmé le 9 juillet Gérald Darmanin dans le Journal du Dimanche. "Nous baisserons les impôts et les taxes par les économies que nous faisons", a précisé le ministre de l'Action et des Comptes publics, arguant que "moins de dépenses publics, c'est moins de déficits et donc moins d'impôts".



Le gouvernement prévoit 5 milliards d'économies d'ici à la fin de l'année. "Tous les ministères contribueront à l'effort collectif", assure le ministre qui a notamment annoncé en fin de semaine le rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires et le gel du point d'indice en 2018. "Un gouvernement qui, en découvrant l'état alarmant des comptes, décide de faire 4 à 5 milliards d'économies dès la première année sans augmenter les impôts est un gouvernement qui prend toutes ses responsabilités sans que les Français en supportent la charge", se félicite-t-il.

QUID DES AUTRES RÉFORMES FISCALES ?

Cette baisse des impôts s'ajoutera à la promesse d'Emmanuel Macron d'augmenter le pouvoir d'achat des actifs, grâce à la suppression des cotisations sociales, que compensera la hausse de la CSG. Une réforme qui ne profitera pas aux retraités, qui supporteront seulement l'augmentation de la contribution sociale généralisée. "Je pense que tous les retraités de France se soucient de la qualité de vie de leurs enfants et petits-enfants et considèrent, comme nous, que le travail doit payer, ajoute-t-il. Le courage, c'est de faire des réformes pour les salariés et les ouvriers", a-t-il justifié, rappelant que la hausse de la CSG ne concernera pas les retraités les plus modestes et qu'ils bénéficieront de la suppression de la taxe d'habitation.

Mais la mesure, promesse de campagne du président, semble être "renvoyée aux calendes grecques". Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a en effet évoqué cette semaine un lancement de processus renvoyé à 2019. "Le plus important est d'aboutir à quelque chose d'irréversible", a botté en touche M. Darmanin, expliquant que la réforme sera discutée avec les collectivités locales lors de la grande Conférence des territoires, qui commence le 17 juillet prochain.
 
228 commentaires - "Les impôts vont baisser", assure Gérald Darmanin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]