Les 3 moments où Hollande a taclé Sarkozy

Les 3 moments où Hollande a taclé Sarkozy
A lire aussi

L'Obs, publié le jeudi 08 septembre 2016 à 15h23

Ce jeudi 8 septembre au matin, devant la fondation Jean-Jaurès et le think tank Terra Nova, François Hollande a officiellement prononcé un discours sur le terrorisme. Mais c'est un discours de candidat à la présidentielle de 2017 que l'on a entendu.

Répondant pied à pied aux positions défendues par Nicolas Sarkozy, le président en fin de mandat a défendu l'action gouvernementale et développé sa vision de l'État de droit et de la laïcité dans un contexte de menace terroriste exacerbée. Offensif, François Hollande a raillé les responsables de la droite qui "pensent que le pouvoir est là, à portée de main" et "que l'élection [présidentielle], c'est la primaire" organisée par Les Républicains (20-27 novembre)."L'État social [...] lui-même est menacé. Et d'ailleurs souvent par ceux qui veulent mettre en cause l'État de droit", a déclaré le chef de l'État. Pour François Hollande, les responsables de la droite "pensent que le pouvoir est là, à portée de main. Ils y sont, ils s'y installent, ils s'organisent, ils pensent que l'élection, c'est la primaire, et que le reste n'a plus d'importance, que les Français viendront signer au bas de la page".



"Eh bien, je veux le dire, au nom du suffrage universel dont je suis finalement, encore jusqu'au mois de mai, le seul qui en ait eu l'onction, je veux leur dire que dans une démocratie il y a l'élection. Ah ce n'est pas facile, l'élection. Il faut la mériter, il faut s'y préparer, et il faut respecter les citoyens", a-t-il poursuivi. Il tacle dans la même phrase à la fois Nicolas Sarkozy et Alain Juppé : "Notre identité n'est ni heureuse ni malheureuse." D'après le chef de l'État, la France est davantage une "idée" qu'une "identité".

 
404 commentaires - Les 3 moments où Hollande a taclé Sarkozy
  • Vous ne l'avez pas mériter et pourtant vous êtes là.

  • FH est-il encore en mesure de tacler quelqu'un ??? Vivement 2017 ...

  • ce président dépressif nous soulent avec ses discours somniféres
    a chaque apparition il perds des points
    comme on le voit ( trop) souvent il va bientot aprocher le 0
    il est vraiment a l ouest pour croire que sa situation est réversible

  • QUELQUES RAPPELS DES TWEETS DE HOLLANDE SUR SARKOZY EN 2012

    -Un mandat se juge sur ces résultats, une politique de cohérence, un caractère sur sa constance

    -Il y a une justice : quand on a été le Président de l’échec, on ne peut pas être le candidat de l’espoir.

    -Je ne pense pas que ce soit un Président en fin de mandat qui puisse trouver des solutions aux problèmes qu’il a créés depuis 5 ans.

    -En fin de mandat, l’impopularité ne révèle pas le courage. L’impopularité révèle de la défiance des Français envers ceux qui les dirigent

    -Maintenant Sarkozy va devoir expliquer pourquoi il est candidat, et il n’échappera pas à son propre bilan.

    -Les bonnes idées il faut les avoir au début du mandat, pas à la fin.

    -Dois-je avoir la cruauté de rappeler que le candidat de 2007 avait promis de ramener le chômage à 5%

    -Ce serait trop simple de penser que le candidat-sortant n’est coupable de rien alors qu’il est responsable de tout.

    -Il est trop tard, ce que le candidat-sortant n’a pas fait, il ne le fera plus.

    -En démocratie, quand un bilan est aussi lourd, il est légitime de changer de Président.

    Il avait bien jugé son bilan avant même de commencer son mandat.
    Il est devin ce monsieur ?

  • avatar
    celou83  (privé) -

    Refaites nous le coup de ( MOI PRESIDENT )

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]