Société civile, modernité ou poudre de perlimpinpin ?

A lire aussi

Libération, publié le vendredi 19 mai 2017 à 20h26

«Issu de la société civile» : l'expression est à la mode, à tel point qu'elle est presque devenue un label. Le président de la République, Emmanuel Macron, en a d'ailleurs fait un argument central de sa campagne victorieuse : avec lui, la «société civile», autrement dit les non-professionnels de la politique, entrerait au gouvernement et serait massivement représentée dans les candidats de La République en marche (LREM) aux élections législatives. Ce faisant, il s'est appuyé sur une réalité : de nombreuses personnes en France se sentent en rupture avec ce qu'on appelle «la classe politique». Président, élus, ministres... la plupart ne seraient pas assez représentatifs, abuseraient de leurs privilèges, s'accrocheraient à leurs mandats et seraient incapables de…

Lire la suite sur Libération

 
2 commentaires - Société civile, modernité ou poudre de perlimpinpin ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]