Législatives : la participation en forte baisse à 17 heures

Législatives : la participation en forte baisse à 17 heures©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 18 juin 2017 à 17h00

Pour le second tour des élections législatives ce dimanche 18 juin, le taux de participation est de 35,33% à 17h, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur. Ces chiffres sont en nette baisse par rapport au premier tour à la même heure.

Un peu plus d'un mois après la présidentielle qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir, les électeurs français sont à nouveau appelés aux urnes ce dimanche 18 juin pour le second tour des élections législatives, et ils se mobilisent peu puisque le taux de participation est de 35,33% à 17 heures. En 2012, à 17 heures, au second tour, 46,42% des électeurs s'étaient déplacés aux urnes.

Déjà au premier tour, la participation était en forte baisse à cette heure-ci : 40,75%, en net recul par rapport à 2012, où elle avait été de 48,31% à la même heure.

A midi déjà, la participation était très faible, avec un taux de 17,75%, contre 19,24% à cette même heure en 2012 et 22,56% en 2007.

L'abstention est en constante augmentation aux élections législatives, depuis 1997. Elle avait atteint des records au premier tour de cette année, avec un taux final de 51,29%.

 
145 commentaires - Législatives : la participation en forte baisse à 17 heures
  • Certains n 'attendent rien des LR et d'autres n'attendent rien des En marche: d'accord! Mais pour empêcher le président nouveau de se prendre pour Super-Président, il aurait peut-être fallu aller voter BLANC! Sinon là, en faisant la sieste, on lui signe ....un chèque en BLANC justement et il pourront faire ce que bon leur semble alors qu'ils ne représentent que 15/20% de l'ensemble de l'électorat!

  • comment considérer cette élection qui ne représente pas la majorité de l'électorat français ? Peut-on la considérer comme légitime, quelle valeur a-t-elle vraiment avec ce taux d'abstention qui montre que les électeurs en ont marre des promesses électorales jamais tenues, de cette politique qui fait payer uniquement la classe moyenne et rarement au dessus. Le problème est que les futurs mécontents ne seront pas allés voter quand il le fallait. Maintenant on va manger.........

  • Il faut que les abstentionnistes se mobilise rapidement au moyen d'un parti pour changer les règles désuètes électorales actuelles.
    et redonner de réelles bases démocratique à notre pays.

    En tout cas nous voila au moins deux !

  • En marche les moutons... Nous allons en c.... pendant 5 ans !

  • C'es grave de ne pas voter, on fait le jeu des médiocres.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]