Législatives 2017 : 19,24% de participation à 12 heures

Législatives 2017 : 19,24% de participation à 12 heures©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 11 juin 2017 à 12h00

Pour le premier tour des élections législatives ce dimanche 11 juin, 19,24% des électeurs ont déjà voté à la mi-journée. Un chiffre en baisse par rapport à 2012.

Un peu plus d'un mois après la présidentielle qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir, les électeurs français sont à nouveau appelés aux urnes ce dimanche 11 juin pour le premier tour des élections législatives.

En attendant les premières estimations dans la soirée, le premier chiffre important de la journée vient d'être dévoilé par le ministère de l'Intérieur : le taux de participation à 12 heures est de 19,24%.

Pour le premier tour en 2012, la participation à la mi-journée avait atteint 21,06%. Cinq ans plus tôt, 22,56% des électeurs avaient déjà voté à midi. L'abstention est l'un des enjeux de ce scrutin. Depuis l'inversion du calendrier électoral en 2002, qui place les législatives juste après la présidentielle, elle ne cesse d'augmenter. Avec des conséquences directes sur les candidats qualifiés pour le second tour puisque le seuil fixé pour rester dans la course varie selon le nombre d'électeurs qui s'est rendu aux urnes.

Le taux d'abstention au premier tour des législatives en 2012 s'était élevé à 42,77%, un chiffre record sous la Ve République. En 2007, 39,5% des électeurs ne s'étaient pas déplacés. Le taux avait atteint 35,6% en 2002. Au total, 7 877 candidats se présentent ce dimanche pour tenter de décrocher l'un des 577 sièges de députés.

 
123 commentaires - Législatives 2017 : 19,24% de participation à 12 heures
  • Ne pas voter est incivique, irresponsable, et ne donne plus le droit de manifester. Le vote doit être rendu obligatoire.

  • Magnifique ! Je pense que tout le monde est heureux dans notre pays quand on voit le chiffre des abstentions. On ne devrait donc plus lire que les gens sont mécontents. Le paradis pour Macron, il va pouvoir faire comme bon lui semblera. Et moi je passerais pour un riche retraité puisque je subirais la hausse de la CSG sans compensation, ni suppression de la taxe d'habitation. Comme bien des abstentionnistes , je ne m'intéresserais plus à la vie politique de mon pays qui s'ouvrira encore plus à l'accueil et continuera d'être généreux avec les assistés en tous genres, car cela sera ainsi.

  • ça fera entre 30 et 35%c'est à dire que cette assemblée de néophytes ne représentera qu'elle même et certainement ^pas le peuple - voilà ce qui arrive uand une république exemplaire se transforme en république bananière ! et c'est la preuve que Macron n'est pas aimé et a été élu par défaut.

  • J'ai lu quelque part "Votez, sinon l'avenir se fera sans vous !....", Comme si de toute façon il ne devait pas se faire sans nous ! Cessons d'être naïfs ! Je vote parce que c'est la mode, mais je n'y crois plus du tout, et je comprends les abstentionnistes dont j'ai quitté les rangs, il faut bien le dire, par lâcheté.

  • Il convient de restaurer dans l'esprit public l'idée de responsabilité à cause de la variété des circonstances qui posent des problèmes inattendus. Le remède doit se faire en dehors du socialisme d'Etat. Quelle hérésie de fermer les bureaux de vote à 18 heures, à l'exception des grandes. A croire qu'il y a deux catégories d'électeurs, les campagnards et les urbains...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]