Le PS "n'a pas d'autre choix que de donner un coup de barre à gauche", selon le politologue Bruno Cautrès

Le PS ©FRANCEINFO
A lire aussi

franceinfo, publié le lundi 17 juillet 2017 à 14h52

La direction provisoire du Parti socialiste se réunit lundi 17 juillet. Elle va devoir affronter des "difficultés importantes" comme "trouver un nouveau nom, un nouveau leader et une nouvelle ligne politique", a estimé Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po), sur franceinfo. Le PS devra "trouver un espace entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron".

franceinfo : Dans quelle direction le PS doit-il se tourner ?

Bruno Cautrès : Le PS se retrouve face à plusieurs enjeux, du plus simple - sans doute changer le nom du parti - au plus compliqué - trouver un nouveau leader. Et encore plus difficile, trouver une nouvelle ligne politique. Sur quelle base sociologique, avec quelle alliance, et avec quelles perspectives ? Cette direction…

Lire la suite sur Franceinfo

 
6 commentaires - Le PS "n'a pas d'autre choix que de donner un coup de barre à gauche", selon le politologue Bruno Cautrès
  • il fallait bien que le PS revienne au pouvoir pour qu'il coule définitivement. C'est fait, merci Hollande.
    L'air du temps est à l'individualisme avec l'invasion "culturelle" des USA avec ses films et téléfilms.
    Par ailleurs les ouvriers ne sont plus très nombreux chez nous mais dans des pays hors d'Europe.
    Beaucoup d'ouvriers ne sont pas dans la culture de Jaurès ou Blum mais dans une autre facile à deviner.

  • C'est l'évidence : Les lourdes défaites électorales subies très auparavant des présidentielles et l'isolement de la frange droite du parti ont laissé les dirigeants et le gouvernement de glace. Au lieu de corriger le tir, jugé trop à droite par nombre d'électeurs, ils ont encore déplacé la mire vers ce côté avec le gouvernement Valls !. Qu'ils ne viennent pas désormais accuser ceux qui avaient pressenti la volée de bois vert qui s'est abattue. Il faut savoir tirer les bonnes leçons d'un échec. Apparemment, ce n'est pas la direction que certains prennent.

  • tant que l ex PS ne levera pas l ambiguité de son soutien à l economie de marchés ( du capitalisme en clair ) principe fondateur de l UE aucune alternative à gauche n est envisageable et sera comme macron bien de droite politiquement

  • A gauche le précipice, à droite les abimes, au Centre un mur ... un grand coup de barre à gauche pour disparaître à jamais dans le précipice ......

    Persister à droite et c'est l'abîme ... Pas facile donc, si l'on suit votre "analyse" ...

  • Le mieux c'est qu'il fasse alliance avec les insoumis et le PCF , pour faire l'Union de la gauche , il faut juste trouver un Marchais et un Mitterand !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]