Le Pen : Mélenchon, "c'est Tsipras depuis hier"

Le Pen : Mélenchon,

Marine Le Pen (FN) en campagne à Arcis-sur-Aube (est), le 11 avril 2017

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 19 avril 2017 à 10h16

Le Pen : Mélenchon, "c'est Tsipras depuis hier", qui "conservera tout, l'euro et l'UE"

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a comparé mercredi Jean-Luc Mélenchon, qui a dit la veille qu'il ne voulait sortir ni de l'UE ni de l'euro, au Premier ministre grec Alexis Tsipras qui a dû accepter un plan de sauvetage financier du pays sous contrainte européenne.

"Mélenchon, c'est Tsipras là depuis hier, c'est Tsipras avant d'avoir lutté", a déclaré Marine Le Pen sur BFM TV - RMC.

"Il a indiqué que quoiqu'il en soit il irait négocier avec l'UE mais que de toute façon il conserverait tout, l'euro, l'UE, etc" a déclaré la présidente du FN, qui veut organiser au bout de six mois de négociations avec l'UE un référendum sur l'appartenance à celle-ci."

"Le problème, c'est que quand vous allez négocier, et que vous faites pas le bras de fer, vous négociez à plat ventre", a dit Mme Le Pen. "D'après vous, qui gagne dans ce cas là?", a-t-elle demandé.

Jean-Luc Mélenchon a affirmé mardi qu'il ne souhaitait sortir ni de l'Europe ni de l'euro, enjoignant ses détracteurs à faire preuve d'"un peu de sérieux" sur le sujet, lors d'un meeting à Dijon retransmis par hologramme dans six autres villes.

M. Tsipras, candidat de la gauche radicale élu en 2015 sur la promesse de s'affranchir de l'austérité et de la tutelle des créanciers, avait dû six mois plus tard donner son accord à un troisième plan de sauvetage financier, en contrepartie d'une nouvelle liste de réformes et mesures d'économie.

 
15 commentaires - Le Pen : Mélenchon, "c'est Tsipras depuis hier"
  • Mélenchon a moins profité de l'UE et de ses euros que la clan LE PEN, pour ce qu'en soupçonne la Justice Je ne me rappelle pas pas qu'il ait été convoqué en vue d'une mise en examen. Enfin Tsipras n' apas rempli ses poches ni celles de son partir ; il a cherché à sortir son peuple de la ruine dans laquelle le condamnaient les banques et des gouvernements européens. Que je sache Tsipras n'a pas détourné l'argent de l'Europe. Cela s'appelle, en ce qui concerne le propos Le Pen tendre des verges pour se faire battre.

  • De toutes façons, elle va passer à la trappe au deuxième tour.

  • Avec Mélenchon c'est la faillite assurée dans ce cas il vaut mieux ne pas sortir de l'Europe sinon le pays crève avec l'Europe il survivra mal mais il ne mourra pas!

  • MACRON;.LE PEN. MELANCHON: difficile de dire qui est le moins mauvais pour la FRANCE de demain. Il rivalisent d'astuces pour détourner les électeurs de l'essentiel. Ce sont des batteleurs sans éxpérience de la politique raisonnable que nous souhaitons. Les multiples attaques contre FILLON masquent les problèmes qu'ils n'osent pas aborder.Quant aux journalistes, les train qui arrivent à l'heure ne les interessent pas, FILLON est leur cible préférée et ils ne ménagent pas leurs cartouches

  • elle a raison de sortir de l'Europe telle qu'elle est devenue et de l'euro

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]